LOADING

Type to search

Réforme territoriale : les français ne croient pas à un intérêt économique

2 années ago
Share

La réforme territoriale va-t-elle vraiment comme prévu réduire les coûts ? Les Français auraient tendance à répondre par la négative, car ils ne sont pas véritablement convaincus par l’intérêt de cette fusion nationale.

La réforme térritoriale

La réforme térritoriale / Crédit Photo : Ministre de l’Intérieur

Le gouvernement de Manuel Valls s’apprête à prendre quelques congés, trois de vacances dès vendredi prochain tout en restant assez proche en cas d’éventuels problèmes. La réforme territoriale, ce dernier dossier qui va être débattu et il s’annonce houleux. Le premier ministre doit avec diplomatie tourner une page de l’histoire de la France, il va fixer le nom des préfectures des futures régions, les villes se battent actuellement pour conserver ou détenir le saint Graal les agglomérations telles que Lyon, Bordeaux, Lille, Dijon, Toulouse ont pu pour leur part obtenir l’assurance d’être les capitales de ces futures nouvelles régions. La ville de Clermont-Ferrand va devoir s’effacer pour laisser briller la ville de Lyon dans cette nouvelle région Rhône-Alpes-Auvergne.

3 Français sur 4 n’adhèrent pas aux simplifications annoncées pour la réforme territoriale

Les régions qui vont passer de 22 à 13 à partir du 1er janvier 2016 vont-elles entraîner pour notre pays des économies et susciter des guerres internes ? Les Français sont assez dubitatifs, selon un sondage IFOP, 60% des personnes interrogées estimeraient que ce changement ne sera en aucun cas source d’économie de fonctionnement. Trois Français sur quatre pensent que ces réductions de régions ne vont pas simplifier la vie quotidienne selon le JDD.

Les partis se divisent sur l’intérêt de cette réforme historique

Ce sondage démontre bien la fragilité de cette réforme, la population n’est pas prête à voir sa région disparaître au profit d’une autre. Dans une interview réalisée par  « le journal du dimanche », Jean-Pierre Raffarin, l’ancien ministre, révèle que tout cela n’est qu’un leurre et que cela va sans doute coûter plus cher que prévu, le secrétaire d’État à la réforme territoriale a déclaré pour sa part qu’il n’y aurait aucun perdant et que la réduction des régions entraînerait à terme des économies pour le pays.

Le scepticisme est de rigueur et certains Français sont très attachés à leur région et à tout le patrimoine que cela représente, des bouleversements à venir dont on ne connait pas encore les réels débouchés.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *