LOADING

Type to search

Tags:

Robert Ménard : les patchs anti-ondes prêts à être testés

2 années ago
Share

Des patchs anti-ondes, c’est le projet de Robert Ménard, le maire de Béziers. Il s’attarde donc sur la santé des citoyens et des employés.

Robert Ménard

Robert Ménard / Capture YouTube bbtwister

Tout le monde connait Robert Ménard, le maire de Béziers soutenu par le Front National, il a décidé cette fois de s’attaquer à la santé de ses concitoyens. Il vient de signer un partenariat avec une entreprise de la région, elle fabrique des patchs anti-ondes électromagnétiques. Son objectif : protéger les habitants de Béziers des ondes magnétiques. Dans un premier temps, il va faire tester ces produits sur les employés municipaux, cela restera du volontariat selon les informations de Metronews. L’opposition se dit choquée de cette initiative et n’hésite pas à employer le terme de « cobayes » comme relève BFMTV. Courant du mois de mai, le conseil municipal a adopté cette idée par 45 voix pour et 4 contre, la convention qui va délivrer les patchs électromagnétiques est la société « Ginko ».

Robert Ménard lance une expérience pendant 6 mois

Comment va se dérouler cette expérience ? Dans un premier temps, les patchs seront déposés sur les ordinateurs, les téléphones portables puis ils seront portés par les employés de la mairie sous la forme de pendentifs. Ce test devrait prendre effet autour du 17 juin prochain. Une surveillance clinique sera pratiquée sur les volontaires, sur les trente personnes qui auront des patchs électromagnétiques, une quinzaine seront placés sous placébo pour contrôler les performances musculaires, la période d’évaluation devrait durer six mois, et tout cela avec l’expérience d’un médecin du travail de la ville de Béziers.

Des patchs pour lutter contre les ondes selon Robert Ménard

Pour ce qui concerne l’efficacité de ce produit, tout reste à prouver, dans un rapport paru en septembre 2013, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail avait déclaré que ce genre de protection « risque d’augmenter le niveau d’exposition de l’usager ». Le conseiller municipal en charge de l’informatique auprès du maire de Béziers Robert Ménard a expliqué qu’il n’y avait pas de prise de médicaments, «  ils passeront seulement des tests ». L’efficacité de ces produits reste à déterminer, seul le temps pourra définir son utilité. Le maire de Béziers n’a pas souhaité en dire plus sur cette affaire.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *