Accueil / Politique / Stagnation du chômage : la vérité sur les chiffres annoncés

Stagnation du chômage : la vérité sur les chiffres annoncés

La stagnation du chômage a été annoncée par la gauche, mais lorsque l’on regarde avec attention les chiffres, une autre vérité vient frapper les Français.

[media-credit name= »alainalele » align= »alignnone » width= »450"]Pôle EMploi[/[/media-credit] chômage a-t-il réellement stagné en mars 2014 ? La réponse est affirmative si l’on s’attarde uniquement sur les pourcentages. En effet dans la catégorie A, l’augmentation du nombre d’inscrits correspond à 0.0 %, mais il y avait en réalité 1600 demandeurs de plus, ce qui correspond au total de 3 349 300 personnes inscrites à Pôle Emploi et en attente d’un travail. Le ministère du Travail. François Rebsamen a précisé lors de la publication des résultats que « cette stabilisation est conforme à la tendance de fond observée depuis octobre 2013 ». Toutefois, il est judicieux de prendre en compte d’autres chiffres pour comprendre la réalité. En effet, le nombre de radiations à Pôle Emploi est assez intéressant à regarder.

Y-a-t-il eu une réelle stagnation du chômage ?

En mars 2012, il y avait eu 42 900 radiations contre 39 200 en mars 2013. Or, pour le mois de mars 2014, le nombre a largement augmenté, à savoir 53 000. Cela pourrait ainsi expliquer cette stagnation qu’il est possible d’observer. De plus, le chômage subit une forte hausse puisque les autres catégories sont largement impactées. En effet, dans les catégories B et C, il y a 1 600 200 demandeurs d’emploi à la fin mars 2014. Cela représente sur un mois une augmentation de 2.1 %. Chez les seniors, les chiffres sont encore plus impressionnants et toutes catégories confondues. Au total, ils sont 4 949 500 inscrits à Pôle Emploi, avec une augmentation de 11 700 demandeurs supplémentaires.

Les réactions de l’UMP et du FN

Chez les jeunes de moins de 25 ans, le chômage a progressé de 7.83 % depuis mars 2012 et le gouvernement de Manuel Valls a obtenu une baisse de 0.35 % sur un mois. Dans un communiqué, Marine Le Pen a précisé que les chiffres traduisaient « l’échec continu du pouvoir socialiste ». Selon la présidente du FN « seul un changement radical de politique économique impliquant la fin de l’euro » pourrait permettre de sortir de cette situation catastrophique. Du côté de l’UMP, la stagnation annoncée ne comble pas les attentes. Pour Hervé Mariton, le député UMP de la Drôme qui s’est confié à France Info « on paye l’absence de réformes de structure dans notre pays [[…]élas un nouveau record du chômage a été atteint ».

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !