Accueil / Politique / Travail le dimanche : un débat houleux avec 12 ouvertures

Travail le dimanche : un débat houleux avec 12 ouvertures

Le travail le dimanche avec 12 ouvertures par an ne fait pas que des heureux. Les propos de Manuel Valls ne sont pas bien accueillis.

Manuel Valls
Manuel Valls

Manuel Valls a confirmé la possibilité d’étendre l’ouverture des commerces jusqu’à 12 dimanches par an. Actuellement, l’autorisation n’était que pour 5 dimanches sauf pour les avenues très touristiques comme les Champs-Élysées. Ces mesures seront confirmées ou non dans la journée de mercredi 10 décembre puisque le projet est à l’étude. À l’annonce de cette extension, de nombreuses personnes ont fait connaitre leur avis et les syndicats appellent à une manifestation le 16 décembre prochain. L’UMP a également réagi et les mesures ne font pas l’unanimité à droite.

Le travail le dimanche ne fait pas l’unanimité

Quant aux distributeurs, il y a des inégalités et des mécontents. Le président du conseil de commerce de France, Gérard Atlan a souligné « un premier pas en avant » alors que le président de la fédération des entreprises du commerce et de la distribution a pour sa part dénoncé « une réforme riquiqui qui se contente de quelques mesures ciblées ». Le PDG de la Fnac réclame l’ouverture de ses magasins le dimanche pour essayer de concurrencer Internet qui prend de plus en plus d’ampleur dans les achats des consommateurs. Jusqu’à maintenant, seuls les magasins d’ameublement, de jardinerie et de bricolage bénéficiaient de dérogations.

Le projet pour l’ouverture 12 dimanches par an est à l’étude

Le PDG de Bricorama a réagi concernant le travail le dimanche et il a souligné que dans son enseigne, il n’y avait pas plus de clients le dimanche depuis les autorisations. Les Français sont très attachés à leur dimanche non travaillé. Le dirigeant de Point S, Christophe Rollet a rappelé que ce « n’est pas en ouvrant le dimanche que l’on va créer plus de pouvoir d’achat ». Selon lui, les dépenses des consommateurs sont toujours limitées et s’ils ne peuvent rien acheter le lundi, une ouverture le dimanche ne changera pas leur situation. De son côté Carrefour est opposé à l’ouverture le dimanche, mais pour le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, le projet n’est pas figé.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !