LOADING

Type to search

Vote des étrangers : 60% des Français se dressent contre la mesure

3 années ago
Share

Le droit de vote des étrangers, c’est non pour 60 % des Français. La tendance s’est donc inversée en quelques mois seulement.

Urne pour les élections

Urne pour les élections

Le droit de vote des étrangers était favorable en 2011 puisque 61 % des Français disaient oui à cette mesure selon un sondage commandé par le Parisien. Toutefois, trois plus tard, les choses ont changé, car les tendances ne sont plus identiques. Dans le clan des personnes favorables, ils sont désormais 40 % à être en accord avec ce concept. Il faut noter que la France traverse une crise importante où tous les secteurs sont touchés parfois très durement. Les Français attendent donc des mesures plus importantes et dans un sondage, ils font connaitre leur priorité.

Le chômage plus important que le droit de vote pour les étrangers

60 % des sondés se dressent contre le droit de vote des étrangers. Ils estiment que l’éducation et la réduction de la dette publique ainsi que la lutte contre l’immigration clandestine sont des priorités à ne pas négliger. Avec 27 % et 51 %, l’augmentation du pouvoir d’achat et la lutte contre le chômage sont les deux secteurs qui inquiètent le plus les personnes interrogées et qui demandent une attention particulière. En ce qui concerne le droit de vote, ils sont 84 % à y être opposés à droite et 29 % pour la gauche.

Un sondage sur le droit de vote des étrangers

Désormais le nombre de français contre le droit de vote des étrangers est plus important selon un nouveau sondage du Parisien. Pour la réalisation de cette étude, 1002 personnes ont été questionnées et elles étaient âgées de plus de 18 ans. L’enquête s’est déroulée sur Internet entre le 11 et le 12 décembre 2014. Le gouvernement doit donc faire en sorte d’augmenter le pouvoir d’achat et de réduire le chômage. Ce dernier a parfois atteint des records en France et la crise se fait davantage sentir pendant les périodes de Noël. Certains ont d’ailleurs été contraints de revoir leur budget à la baisse.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *