LOADING

Type to search

La gonorrhée plus vulgairement appelée la « chaude pisse » est l’une des MST les plus répandues, elle est aussi très difficile à traiter

5 mois ago
Share

Cette maladie est causée par une bactérie, elle est particulièrement sensible à la chaleur, à l’humidité. C’est pour cette raison que la transmission est essentiellement sexuelle. En France, la classe d’âge la plus touchée est celle des 20 à 30 ans chez les hommes, de 16 à 25 ans chez les femmes. Sans traitements adaptés, la gonorrhée peut avoir des conséquences sérieuses, irréversibles.

Le monde de la médecine

La gonorrhée est un facteur majeur de complications de la grossesse. Avec plus de 50% des personnes infectées à travers le monde, cette maladie est l’une des MST les plus répandues

La gonorrhée est provoquée par le virus gonocoque, cet agent pathogène se développe dans l’organisme, elle affecte les organes sexuels mais également les reins, le rectum, les yeux, la vessie, la gorge. Cette maladie est transmissible au moment des relations intimes non protégées. Le plus souvent, aucun symptôme n’indique sa prévalence à son stade premier. La période d’incubation est comprise entre 4 et 20 jours, une mauvaise prise en charge peut entraîner de sérieux problèmes, stérilité, arthrite infectieuse… La prévention la plus efficace reste le port du préservatif. Quant au traitement, les antibiotiques sont reconnus comme étant des remèdes efficaces dans la guérison de cette maladie vénérienne pourtant aujourd’hui, leur effet est moindre.

L’organisation mondiale de la santé s’inquiète de l’augmentation des gonorrhées résistantes aux antibiotiques

Plus de 78 millions de personnes contracteraient cette affection chaque année dont 4,7 millions en Europe. Afin de lutter activement contre ce phénomène, l’OMS appelle les laboratoires à développer des nouveaux tests plus rapides, plus précis, pouvant être utilisés sur les lieux de soins. De nouveaux antibiotiques sont en cours d’essai clinique. En attendant l’arrivée d’un prochain vaccin, la prévention semble la meilleure solution  pour éviter de nouvelles infections. L’usage du préservatif est aussi très recommandé, c’est un moyen simple, peu cher, efficace pour s’en prémunir. Pourtant le recul de son utilisation est un fait inquiétant. La sensibilisation doit être à tout prix plus active afin que les maladies vénériennes soient éradiquées peut être dans un futur proche.

Le monde de la médecine, Pixabay – frolicsomepl

1 Comments

  1. Joel 7 octobre 2017

    Bjr.svp quel est le nom d’un des antibiotiques pour soigner la chaude pisse? Et c’est facile de trouver cet antibiotique au CAMEROUN?
    merci de me répondre

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *