LOADING

Type to search

IVG : la Sécurité sociale rembourse désormais à 100% tous les actes médicaux

2 années ago
Share

La ministre de la Santé avait promis au début de l’année 2015 que les actes médicaux ayant une corrélation avec les interruptions volontaires de grossesse seraient pris en charge entièrement par la sécurité sociale, Marisol Touraine est satisfaite, car depuis le vendredi 1er avril conformément à son engagement, tous les actes qui seront nécessaires avant l’IVG seront entièrement pris en charge.

Marisol Touraine simplifie l’administratif pour l’IVG

Ce pas en avant est en faveur des femmes, il pourra simplifier de façon notoire, l’interruption volontaire de grossesse, car bon nombre d’obstacles seront levés et principalement financièrement. La ministre de la Santé a souhaité également améliorer l’administratif en supprimant le délai de réflexion de sept jours qui sera désormais maintenu à deux jours uniquement pour les jeunes filles mineures. Cette mesure du projet de loi visant à améliorer les soins de proximité. Les médecins de centres de santé seront autorisés à pratiquer des IVG instrumentales alors que jusqu’à maintenant, ils n’avaient le droit de pratiquer que des IVG médicamenteuses.

Une interruption de grossesse demande près de 200 euros

A partir de ce 1er avril 2016, les sages femmes vont pouvoir elles aussi pratiquer des interruptions volontaires de grossesses médicamenteuses, une nouvelle avancée qui va simplifier la vie de bon nombre de femmes et de jeunes filles. En 2013, plus de 229.000 femmes ont choisi l’IVG pour mettre fin à une grossesse no-désirée selon Pourquoi Docteur. Depuis 2013, l’IVG était prise en charge à 100% par la Sécurité sociale, mais les soins annexes restaient à la charge des patientes. Actuellement, une IVG coûte entre 200 et 450 euros selon la méthode employée et selon le lieu où il est pratiqué.

L’IVG est surtout référencée chez les 20/24 ans

Rappelons que le délai légal en France est de douze semaines, seule votre autorisation est nécessaire, et cela même si vous êtes mineure. Depuis le mois de septembre dernier, le gouvernement avait lancé plusieurs dispositifs d’informations et de communication, un numéro de téléphone avait été mis à disposition le 0800.08.11.11, anonyme, gratuit et accessible 6 jours sur sept. Plus de 2000 appels par jour ont été recensés. C’est parmi les femmes de 20 à 24 ans que les IVG sont les plus fréquentes. Il faut rappeler également et c’est important que c’est le 17 janvier 1975 qu’entrait en vigueur la loi autorisant pour la première fois en France l’interruption volontaire de grossesse.

Médecin, Pixabay – Unsplash

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *