Obésité

L’obésité et la santé mentale infantile sont étroitement liées

Les conséquences psychologiques de l’obésité chez l’enfant peuvent engendrer de graves perturbations. Une étude anglaise a découvert tout récemment que l’obésité et la santé mentale étaient liées de façon très étroite. Ces enfants en surpoids ont plus de risque d’être atteints d’anxiété et de sentiments dépressifs lorsqu’ils atteignent 11 ans.

Ce n’est pas qu’une affaire de poids

En grandissant, tous les enfants qui souffrent de surpoids ont plus de risques de souffrir de troubles émotionnels à l’adolescence. Cela concerne aussi bien les filles que les garçons. Un adolescent obèse sur cinq ressentirait de la détresse émotionnelle. Les causes de ce lien n’ont pas encore été étudiées, mais la personne responsable de l’étude estime que les plus jeunes en surpoids sont victimes de discrimination. Ce qui peut avoir de graves conséquences sur leur santé mentale. Les enfants entre eux sont cruels, c’est un fait. L’Organisation mondiale de la Santé a mis en évidence que plus de 63% des enfants obèses seraient harcelés à l’école. En France, plus de 17% des jeunes de 3 à 17 ans sont en surpoids. C’est un vrai problème de santé publique. Comme pour l’enfant, les femmes sont davantage concernées.

La France n’est pas épargnée

D’après le réseau européen des défenses des enfants, plus de 12,5% seraient en souffrance physique dans notre pays, le surpoids peut être une cause. La dépression est une maladie psychiatrique fréquente et elle touche aussi les enfants. Elle se caractérise par de la tristesse, la perte d’intérêt, de plaisir, une mauvaise image de soi, un sommeil et un appétit perturbé, de la fatigue. L’obésité est malheureusement une cause fréquente de la dépression infantile. Cette maladie doit être abordée à plusieurs niveaux. En 2016, plus d’un tiers des enfants européens était en surpoids. Cela renforce les arguments en faveur d’une prévention précoce et plus particulièrement auprès des plus jeunes.

Qu’est-ce que l’obésité infantile ?

C’est un excès adipeux dans le corps. Le niveau à partir duquel l’enfant est considéré comme étant obèse varie en fonction de plusieurs facteurs, taille, âge, IMC, sexe. Dans la majorité des cas, cela résulte d’une mauvaise alimentation, trop riche en gras, en sucre, en sel. Certaines dispositions familiales peuvent aussi être à l’origine du surpoids. Les écrans, les publicités alimentaires favoriseraient l’inactivité et la consommation de produits sucrés, gras chez les enfants. Nous avons tous un rôle à jouer pour lutter contre ce phénomène grandissant. Afin de le limiter, il faut suivre la courbe de corpulence de son enfant, de ne pas lui imposer des régimes restrictifs, de l’inciter à bouger, à faire du sport. Il faut aider l’enfant à vaincre son obésité au jour le jour afin que plus tard cela n’atteigne pas sa santé mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *