Accueil / Sexualité / MST : des croyances sont encore fausses

MST : des croyances sont encore fausses

C’est une première, la journée nationale d’information et de prévention sur les MST jeudi 24 mars. Il existe encore trop de fausses croyances pour se prémunir des maladies sexuellement transmissibles, la jeune génération avoue rencontrer parfois quelques lacunes dans ce domaine par peur ou par indifférence ou simplement estimant être assez renseigné sur le sujet alors qu’en vérité, l’information et la prévention restent insuffisantes. Au vu de cette méconnaissance, les spécialistes ont décidé de mettre en place pour la première fois une journée nationale d’information et de prévention des MST dès ce jeudi 24 mars. 

49% des sondés ont toujours un préservatif sur eux

La meilleure protection reste bien entendu le préservatif, mais encore trop peu de personnes l’utilisent systématiquement à chaque rapport sexuel. Une étude Harris interactive réalisée auprès de plus de 500 personnes âgées entre 18 et 35 ans montre que la moitié des sondés utilise le préservatif de manière régulière 54% et 49% en ont toujours sur eux.  Une enquête récente mise au point par la mutuelle étudiante SMEREP qui ne concerne que l’Ile de France met en évidence que seulement un jeune sur cinq utilise un préservatif. La jeune génération connait le Sida, l’herpès génital, la Syphilis, mais ils sont encore trop nombreux à ignorer que l’Hépatite B et le Papillomavirus sont aussi des maladies sexuellement transmissibles.

Les MST reprennent des forces depuis quelques années

Selon l’OMS, plus d’un million de personnes contractent dans le monde chaque jour des MST, la syphilis fait malheureusement son grand retour dans certaines régions alors que l’on la croyait complètement disparue dans les années 2000, les cas ne cessent d’augmenter avec plus de 5000 patients par an, les campagnes de prévention s’organisent.

Une application pour découvrir les différentes MST

Une application gratuite est disponible sur l’App Strore et Google Play  « MSTRisk », toutes les MST sont abordées avec la description des symptômes et tout cela sans images crash mais d’une manière pédagogique, un site est également à la disposition du grand public « MSTprevention », toutes les maladies sexuellement transmissibles sont présentées dans un langage clair pour que tout à chacun puisse s’informer en toute simplicité et discrétion, ces deux outils d’information dirigent également sur l’annuaire des dermatologues en France, ils ont été mis au point par le syndicat des dermatologues et des vénérologues à l’occasion de la journée national des MST selon l’article des syndicats des dermatologues.

Préservatifs, Pixabay – Anqa

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Le monde de la médecine

La gonorrhée plus vulgairement appelée la « chaude pisse » est l’une des MST les plus répandues, elle est aussi très difficile à traiter

Cette maladie est causée par une bactérie, elle est particulièrement sensible à la chaleur, à …

Réagissez !