Accueil / Sexualité / La pilule contraceptive, un plus contre le cancer de l’ovaire

La pilule contraceptive, un plus contre le cancer de l’ovaire

Le nombre de cancers des ovaires est en baisse à travers le monde, c’est sans doute à cause d’une meilleure diffusion de la pilule contraceptive. Les ovaires sont enfouis dans le bassin d’où la complexité à détecter un cancer, c’est pour cette raison qu’ils sont très souvent décelés tardivement. Les scientifiques ont souligné dans une nouvelle étude que les décès dus à ce genre de cancers ont fortement diminué de plus de 10% dans les pays de l’Union européenne entre 2002 et 2012, passant de 5,76 décès pour 100.000 femmes à 5,19 . La contraception orale est vraisemblablement responsable de cette bonne nouvelle.

Pilule

Ce moyen de contraception s’est généralisé ces dernières années

De nombreuses controverses ont fait l’objet de débats multiples sur la pilule, ses bienfaits, ses effets indésirables, mais en examinant de près les données des décès par cancers de l’ovaire, les chercheurs ont mis en évidence leur diminution. Aux États-Unis, cette baisse est encore plus significative, une mortalité de moins de 16%, 2% au Japon. D’autres facteurs rentrent également en compte, la baisse des traitements hormonaux pour les symptômes de la ménopause, un meilleur diagnostic de la maladie ainsi que des médicaments plus efficaces.

Les avantages et les inconvénients de la pilule contraceptive

L’institut national du cancer souligne que les femmes sous pilule contenant un œstrogène, un progestatif risqueraient moins de développer un cancer de l’ovaire, si la prise se situe au moins sur cinq ans, 25% de risque en moins d’avoir ce genre de cancer avant 75 ans. Mais dans toute bonne nouvelle, il subsiste un point noir, la femme qui prend une pilule contraceptive contenant seulement un progestatif pourrait accroître le risque de développer un cancer du sein, de l’utérus, des propos avancés par le centre international de recherche sur le cancer.

Le même organisme explique également que les nouveaux contraceptifs tels les implants cutanés, les timbres, les injections, les anneaux vaginaux sont trop récents pour que les risques encourus soient connus maintenant. Dans les pays où le cancer des ovaires est encore nettement présent, Mexique, Cuba, Brésil, la tendance pourrait s’inverser si la contraception orale s’améliorait pour les femmes.

Pilule, Pixabay

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Pixabay - Paracétamol

Paracétamol pendant la grossesse : la libido future de l’enfant serait impactée

Le paracétamol est l’anti douleur le plus consommé en France. Il est aussi efficace contre …

Réagissez !