Accueil / Sexualité / Le sexe oral s’avère être plus nocif chez les hommes pour les cancers

Le sexe oral s’avère être plus nocif chez les hommes pour les cancers

En matière de sexualité, les hommes sont frappés par des cancers au niveau de la gorge et ils seraient expliqués par une fréquence du sexe oral. La gent masculine serait davantage touchée que les femmes.

Les femmes et les hommes n’ont pas la même vulnérabilité face au sexe oral

Certains sont des adeptes des rapports sexuels classiques, mais d’autres apprécient lorsqu’ils changent quelque peu les habitudes. De ce fait, le sexe oral peut être intéressant pour pimenter les relations et apporter un peu de plaisir supplémentaire. Toutefois, une récente étude apporte une constatation inquiétante qui se focalise sur le nombre de cancers de la bouche et de la gorge. Au cours des dernières années, les fellations et les cunnilingus ont fortement augmenté, ces pratiques sont donc courantes lors des rapports sexuels, ce qui explique en partie la recrudescence des cancers.

Chez les hommes, le sexe oral expose à un risque de cancer

Ces maladies de la gorge et de la bouche se développent à cause du HPV qui est un caractérisé par un papillomavirus. Au vu des résultats partagés dans le cadre de l’American Association for the Advancement of Science, les hommes ont tendance à être frappés deux fois plus que la gent féminine. Les femmes sont-elles donc moins des adeptes du sexe oral ? La réponse serait négative, car les chercheurs ont voulu en apprendre davantage sur les causes et il faudrait se diriger du côté du système immunitaire. Ce dernier serait plus faible chez les hommes, ce qui explique ainsi une vulnérabilité plus importante face aux cancers buccaux en lien avec le sexe oral.

Le sexe oral doit être pratiqué avec une protection

Chez les femmes, le système immunitaire semble être plus robuste et plus fort lorsqu’une exposition vaginale est au rendez-vous. Il faut noter que les protections n’existent pas uniquement pour les pénétrations. En effet, il est tout à fait possible d’utiliser un préservatif pour le sexe oral et cela permettrait ainsi de réduire les risques d’une infection au HPV. Lors d’un cunnilingus, il est donc conseillé d’utiliser un moyen de protection notamment pour limiter les MST.

Sexe, Pixabay – stokpic

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Le monde de la médecine

La gonorrhée plus vulgairement appelée la « chaude pisse » est l’une des MST les plus répandues, elle est aussi très difficile à traiter

Cette maladie est causée par une bactérie, elle est particulièrement sensible à la chaleur, à …

Réagissez !