Accueil / Sexualité / Stealthing : enlever le préservatif pendant l’acte sexuel sans le consentement de la partenaire devient tendance

Stealthing : enlever le préservatif pendant l’acte sexuel sans le consentement de la partenaire devient tendance

Ce nouveau phénomène est en train de prendre de l’ampleur. Des témoignages ont relaté des violences faites aux femmes, cette nouvelle tendance est malheureusement une manière odieuse de les maltraiter. Celles qui ont pu raconter leur mésaventure ont comparé cet acte à un viol. Ce qui est le plus grave, c’est que des cercles se forment sur internet, des hommes s’encouragent, donnent même des conseils. C’est tout simplement sordide et abject.

La sexualité

 Les femmes sont toujours des victimes de violences à notre époque

Les violences faites aux femmes sont bien trop nombreuses. Elles s’exercent au sein de la famille, du couple, dans les espaces publiques, dans l’univers professionnel… Elles peuvent prendre différentes formes, sexuelles, viols, psychologiques, mutilations, mariages forcés. Elles touchent tous les âges, tous les milieux. Par rapport aux hommes, les femmes sont plus vulnérables, elles sont deux fois plus agressées physiquement au sein du ménage, trois fois plus souvent victimes d’attouchements ou de rapports sexuels forcés, une femme sur sept est victime de viol, plus de 130 millions sont mutilées, excisées à travers le monde. Même lorsque la loi les protège, elles restent les principales cibles des coups, des viols, des injures. En France, une femme perd la vie tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Cette nouvelle pratique odieuse est un comportement qui fait écho à la suprématie masculine. Consentir à un acte sexuel, ce n’est pas accepter n’importe quoi. Les hommes ont souvent tendance à l’oublier.

Le Stealthing , une nouvelle pratique qui peut avoir des conséquences graves

Ce retrait furtif du préservatif durant l’acte sexuel s’apparente à une violation des droits des femmes, c’est considéré comme un viol. Certaines femmes l’ont vécu ainsi. Une juriste américaine Alexandra Brodsky vient de publier les résultats d’une étude sur ce sujet  qui a été relayée par Libération. Les hommes qui osent cette pratique la revendiquent comme étant une manière de répandre leur semence comme ils le souhaitent, une façon également de dominer leur partenaire féminine selon des propos mis en évidence sur le Web. Le nom donné à ce phénomène est Stealthing, ce qui peut se traduire par furtivité. Le tribunal de Lausanne a condamné un Français à 12 mois de prison avec sursis pour avoir retirer son préservatif durant l’acte sexuel sans l’autorisation de sa partenaire.

La sexualité, Pixabay – niekverlaan

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Le monde de la médecine

La gonorrhée plus vulgairement appelée la « chaude pisse » est l’une des MST les plus répandues, elle est aussi très difficile à traiter

Cette maladie est causée par une bactérie, elle est particulièrement sensible à la chaleur, à …

Réagissez !