Accueil / Sport / Coupe du Monde 2014 : le drapeau algérien brûlé au cœur d’une enquête

Coupe du Monde 2014 : le drapeau algérien brûlé au cœur d’une enquête

La Coupe du Monde 2014 n’apparaît pas toujours au cœur d’une actualité sportive, car les supporters sont parfois au cœur d’une enquête.

Coupe du Monde 2014, drapeau algérien
[/media-credit] Coupe du Monde 2014, drapeau algérien
La Coupe du Monde 2014 effectue pour l’instant une pause puisque les matches des quarts de finale ne seront pas joués avant vendredi 4 juillet date à laquelle la France se frottera à l’Allemagne. Avant d’obtenir cette qualification, l’équipe de Didier Deschamps s’est retrouvée face au Nigeria. Avant la rencontre, les supporters ont pu manifester leur joie dans la bonne humeur, mais d’autres sont au cœur d’une enquête réalisée par le commissariat de Bourges. En effet, en début de semaine, l’Algérie qui a offert une Coupe du Monde 2014 remarquable devait battre l’Allemagne.

Un drapeau brûlé pendant la Coupe du Monde 2014

Malgré une rencontre très attractive et disputée, l’Algérie n’a pas eu l’occasion de continuer la Coupe du Monde 2014. Sur YouTube, une vidéo a été postée et elle est au cœur d’un débat. Il est possible de voir des supporters avec des drapeaux français et il y a un drapeau algérien tenu par un homme. Ce dernier tente de l’enflammer et il brûle certaines faces puis il le jette dans la fontaine à proximité. Ce comportement n’a pas été cautionné par de nombreux internautes ainsi que des supporters français présents sur les lieux.

Un geste considéré comme un manque de respect

Selon une information de France TV, le Procureur de la République souhaite qu’une enquête soit ouverte notamment pour identifier les supporters à l’origine de ce drapeau algérien brûlé lors de la Coupe du Monde 2014. L’auteur de la vidéo, Yassine a été interviewé  par le Courrier de l’Atlas et il a précisé qu’il avait « vraiment été choqué en voyant ça ». Le vidéaste amateur a tenu à expliquer dans cet entretien que des supporters français « disaient que c’était honteux de faire ça […] c’était un manque de respect ».

Des supporters brûlent le drapeau algérien

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Sport

Pour rester en bonne santé, les privations et le sport sont-ils efficaces ?

Les Français cherchent une recette miraculeuse pour rester en bonne santé. Ils décident donc de …

Un seul commentaire

  1. En France on relâche les cambrioleurs et les agresseurs, et mêmes des meurtriers et des violeurs condamnés à du sursis, pour le seul motif qu’ils font partie de la diversité « opprimée », et personne ne parle des centaines d’églises profanées chaque année par la « diversité » (y compris assez régulièrement des église brulés), les milliers de « F…k la France » qu’on peut lire un peu partout, mais là voilà un rare et tant attendu petit « dérapage » dans l’autre sens, et c’est toute la classe médiatique, politique et pseudo-judiciaire qui se jette dessus pour faire un scandale nationale.
    Je considère que les milliers de drapeaux algériens brandit en France pendant la coupe du monde n’ont rien de festivités bon enfant, ce sont des provocations et les humiliations tout à fait volontaires contre les français pour signifier qu’ils considèrent la France comme un territoire conquis, et là un français en a eu marre et je le comprend, mais c’est sur lui seul que tout le monde va s’acharner.
    Donc si j’ai bien compris, dans le nouveau système de « valeur » français, les Pussy riots et les Femmens sont des héroïnes engagées qu’il est de notre devoir de ne pas critiquer et qu’il faut même encenser et admirer, elles sont un modèle pour nous tous, et elles doivent avoir l’impunité la plus totale même quand elles commettent des agressions ignominieuses, et le « piss christ » est une œuvre d’art parmi tant d’autres mises en exergues par l’état et protégé et glorifié dans les musées, de même que dans le théâtre subventionné par l’état on jette de la merde sur des portraits de Jésus, et que ceux qui osent simplement protester ou manifester leur désaccord durant la pièce sont poursuivi par la justice pour avoir osé déranger le déroulement de la sacro-sainte pièce de théâtre d’état. Personnellement je suis athée mais le deux poids-deux mesures m’est devenu insupportable.
    Et là un malheureux français qui se contente de bruler un simple bout de tissus (sacré?) par raz le bol d’une situation insupportable et de provocations bien pires que les français ont subis ces derniers jours, est un supo de Satan qui mérite d’être poursuivi avec tout les moyens d’enquête et puni avec la plus grande rigueur …

Réagissez !