Accueil / Sport / Des composants dangereux dans certains vêtements de sport

Des composants dangereux dans certains vêtements de sport

Des grandes marques de vêtements, d’équipements conçus pour les sports de plein air ont été épinglés par l’ONG Greenpeace, une étude a été mise au point par leur soin et les résultats ne seraient pas à première vue des plus satisfaisants, de nombreux vêtements seraient porteur de substances chimiques toxiques. Sur les quarante produits passés en revue, seulement quatre seraient réalisés sans dangerosité, deux vestes, une paire de gants et un sac à dos. Partir pour une belle balade en plein air avec du matériel rempli de produits chimiques, pas vraiment un bon plan pour le randonneur et la planète.

Des PCF de vêtements de sport retrouvés dans le foie d’ours polaire

Greenpeace vient de rendre ses résultats, tous les produits testés sauf quatre issus des tests sur les équipements sportifs dans plus de 19 pays contiendraient des composants perfluorés (PCF) . Cette précision a été faite dans un communiqué de l’antenne allemande de Greenpeace. Ces substances chimiques persistent dans l’environnement très longtemps et malheureusement ils se propagent de façon perdurable et selon l’étude menée par Greenpeace, des traces de PCF auraient été retrouvées dans le foie d’ours polaire, d’où l’inquiétude qui émane de cette enquête. On nous serine à longueur de temps que la pratique d’un sport est essentielle pour une bonne santé et les marcheurs partent en randonnée avec du matériel qui empoisonne la faune et la flore. Il faudrait tout de même que les fabricants de nombreux domaines arrêtent de nous bombarder de produits chimiques.

Les PCF sont nocifs pour la santé et l’environnement

Les composés perfluorés sont des gaz, ils participent au dérèglement climatique, ils sont utilisés actuellement dans les climatiseurs et dans certains extincteurs, ils sont également présents dans des contenants alimentaires (fast food et dans les emballages de pop-corn destinés au micro-onde ). Les composés perfluorés font partie des substances interdites dans les compétitions sportives, c’est un dopant sanguin, ils contribuent à la contamination de l’environnement, ils sont des perturbateurs endocriniens et ils auraient un impact neurologique (hyperactivité et défaut de l’attention).

Greenpeace demande l’interdiction des produits perfluorés

Certains fabricants ont déjà commencé à réduire les PCF, mais comme indique l’ONG Greenpeace, ils sont encore bien trop souvent utilisés et notamment pour la confection des chaussures, des pantalons et des sacs de couchage, Greenpeace demande son interdiction pure et simple.

Sport, Pixabay – Unsplash

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Courir

Courir augmente l’espérance de vie, une bonne raison pour pratiquer le running

La course à pied est un sport très simple, il ne nécessite que très peu …

Réagissez !