Accueil / Sport / Une étude de grande ampleur visant à étudier les effets de l’activité physique chez les seniors

Une étude de grande ampleur visant à étudier les effets de l’activité physique chez les seniors

La ville de Toulouse, tout particulièrement son CHU va organiser une étude très importante sur le sujet, plusieurs pays européens vont participer à l’élaboration de ce projet qui n’est autre que les effets de l’activité physique afin de prévenir la perte d’autonomie chez les plus de 70 ans. Savoir repérer la fragilité chez les seniors peut permettre de retarder l’entrée dans ce que l’on appelle la dépendance. Cette étude qui va se prénommer SPRINTT va concerner les personnes du 3e âge aussi bien les hommes que les femmes.

Du sport

Une activité sportive est possible après 50 ans

Le sport n’est pas réservé aux jeunes, il est même conseillé, recommandé aux seniors, des précautions sont à prendre afin de prévenir les conséquences de chutes. Certains sports sont particulièrement adaptés aux personnes âgées. À partir de 50 ans, la masse musculaire diminue selon les sujets, l’équilibre se fragilise, l’essoufflement peut également se manifester, mais rester inactif représente tout de même un réel danger à partir d’un certain âge. Avant de se lancer dans la pratique d’un sport, il faut veiller avant tout à bien connaitre ses capacités.

Certaines caisses de retraite proposent à leurs adhérents de passer des bilans médicaux. Ce qu’il faut garder en mémoire, c’est la fréquence de la pratique, mais également la durée qui doivent rester raisonnable, l’épuisement ne sert à rien. La confiance en soi ainsi que la volonté sont deux facteurs qui rendent le sport tout à fait possible après un certain âge.

Le site de Toulouse recherche pour cette étude plus de 1500 volontaires issus de plus de neuf pays européens

Deux ans seront nécessaires pour mener à bien cette enquête de grande ampleur. Près de 100 à 150 patients Français seront recrutés. Les volontaires devront faire 150 minutes de marche par semaine, tous devront être âgés de plus de 70 ans, avoir une surcharge ou une insuffisance pondérale, avoir une vitesse de marche ralentie, mais sans appareillage, n’ayant aucune difficulté respiratoire et acceptant de se rendre au moins deux fois par semaine au CHU de Toulouse, une dernière chose est à prendre en compte, les volontaires recrutés devront vivre encore chez eux. Un numéro de téléphone est à disposition pour tous ceux qui sont intéressés par cette étude, le 06.61.77.71.15

Du sport, Pixabay – holdosi

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sport

Pour rester en bonne santé, les privations et le sport sont-ils efficaces ?

Les Français cherchent une recette miraculeuse pour rester en bonne santé. Ils décident donc de …

Réagissez !