Accueil / Actualités / France : l’épidémie de grippe inaugurée en Bretagne est appelée à une propagation rapide dans l’Hexagone

France : l’épidémie de grippe inaugurée en Bretagne est appelée à une propagation rapide dans l’Hexagone

L’épidémie de grippe avec comme premier foyer infectieux et inaugural de ce virus, que nous n’attendions plus, a débuté en Bretagne, la semaine du 18 au 24 janvier, selon les données émanant de l’InVS. C’est une conséquence directe du fait que l’hiver soit enfin bel et bien ancré après des semaines printanières qui auront duré jusqu’à fin 2015 avec un effet appréciable boostant nos capacités de résistance face aux agressions extérieures. Les maladies propres à cette saison dite « morte » (sa vigueur est cependant plus que jamais active et réveillée désormais concernant le plan bactériologique) poursuivent une course épidémique frénétique depuis que des températures désormais propices jouent en leur faveur. Après la gastro-entérite qui ne passe pas pour autant totalement le relais (elle n’est pas encore endiguée), c’est désormais au tour de la grippe de se lancer et elle se présente ainsi dans des proportions à ne pas sous-estimer : le taux d’incidence de consultations pour syndromes grippaux, est estimé à partir des données du Réseau Sentinelles à 115 cas pour 100 000 habitants et SOS Médecins a été plus appelé à la rescousse face à l’émergence de la grippe (une hausse de 4,8% en une semaine). Les deux virus de cette saison les plus redoutés, à savoir la gastro-entérite (qui en est au stade épidémique après une percée magistrale en l’espace de trois semaines et pas moins de 440 000 personnes touchées dans l’Hexagone) et la grippe (qui avait été plus timide jusque-là mais serait enfin après des semaines de retard à sa décharge en phase de sévir et de s’installer de manière jugée imminente sur presque tout l’Hexagone et ce avec une fulgurance pressentie) ont certes tardé à venir en France mais sont désormais, n’en déplaisent à nos défenses immunitaires devant faire face à de rudes épreuves imposées par ces deux dernières, appelées à s’accentuer dans un futur proche loin d’être porteur de bonnes nouvelles désirées.

La grippe s’annonce comme reine virale hexagonale très prochainement

Concernant l’épidémie de grippe, elle en est à ses premiers balbutiements, en France métropolitaine, avec pour région inaugurale touchée fortement la Bretagne -à un stade déjà épidémique avec un taux d’incidence alarmant avoisinant le nombre de consultations pour syndromes grippaux de 200 pour 100 000 habitants pour la semaine comprise entre le 18 et le 24 janvier et en plus des urgences sollicitées à hauteur de 51 cas ayant contracté la grippe- selon le dernier bulletin hebdomadaire épidémiologique concernant ce virus, rendu public ce mercredi 27 janvier 2016, et qui est du ressort fiable et compétent de l’Institut de veille sanitaire (InVS). La grippe est fortement pressentie -c’est en fait une quasi-certitude- pour se propager, dans un laps de temps très court, dans onze autres régions déjà placées en « phase pré-endémique » : Haute et Basse Normandie, Pays de la Loire, Nord-Pas-de-Calais, Ile-de-France, Bourgogne et les régions du Sud (à l’exception de l’Aquitaine qui n’est pas encore sous l’imminence virale appelée à se développer en ce qui concerne les cas diagnostiqués le plus souvent d’abord en consultation chez le médecin généraliste). Il convient de noter que la parade pour espérer esquiver le virus de la grippe, qui s’adapte chaque année pour déjouer, en se renouvelant lui-même intelligemment, notre organisme déployant pourtant son bouclier défensif, demeure le vaccin qui est fortement conseillé, surtout chez les populations dites à risques (on pense notamment aux seniors plus ils avancent en âge). Il n’est pas encore trop tard : osez la piqure indolore et efficace d’autant plus que la campagne de vaccination a été prolongée. Il est également, on ne peut plus conseillé, de même que pour la gastro-entérite, dont nous parlerons plus bas, d’avoir une hygiène irréprochable au niveau des mains, vecteurs privilégiés du virus de la grippe. Ce geste pourtant simple est on ne peut plus recommandé et trop souvent négligé : il constitue un premier rempart d’hygiène élémentaire contre la transmission virale d’un individu à un autre. Il conviendrait ainsi de se plier à cette règle saine après s’être mouché, avoir éternué ou au sortir des toilettes. La manipulation des bébés et la préparation culinaire nécessitent aussi l’usage précautionneux du savon ou d’un gel hydroalcoolique. Notons de ne pas oublier ces mesures de précaution surtout lorsque qu’il s’agit d’être en société pour se préserver si nous ne sommes pas contaminés ou éviter d’offrir en présent le virus.

La gastro-entérite sur son trône épidémique y est solidement installée

Avec un taux d’incidence de 247 cas pour 100 000 habitants, l’épidémie de gastro-entérite poursuit sa course, que l’on pourrait qualifiée de galopante, selon le tout dernier bulletin hebdomadaire du réseau Sentinelles, rendu public ce mercredi 27 janvier 2016. Rappelons que le seuil épidémique est franchi au dessus de 194 cas. Si toutes les régions (suivant l’ancien découpage administratif) sont impactées, la couleur rouge sur la cartographie de l’épidémie, n’est cependant pas encore de mise partout, et il y a des inégalités qu’il convient de souligner. Ainsi, si nous devions dresser un podium des régions les plus contaminées, la Provence-Alpes-Côte d’Azur arriverait en tête (364 cas), le Nord-Pas-de-Calais suivrait (354 cas), et le Limousin se verrait attribuer le bronze (350 cas). Il convient de noter que la gastro-entérite, qui a atteint un pic épidémique, n’est pas pressentie si l’on se fie aux prévisions les plus sérieuses (notamment celles émanant de l’InVS ou Institut national de Veille Sanitaire), pour cependant ralentir et pourrait même s’accentuer dans les semaines à venir. Gardez bien en tête les conseils saisonniers de l’INPES pour vous en prévenir le plus possible : le lavage fréquent des mains est le geste élémentaire à adopter comme premier rempart contre une transmission interhumaine très facilement et hautement contagieuse par un simple contact.

Etat grippal, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

orage

Alerte orange sévère sur 13 départements : le point précis à midi

Météo France a officiellement publié un bulletin actualisé pour ce vendredi 22 juillet 2016. La …

Réagissez !