Accueil / Actualités / Après un AVC, optez pour des activités ludiques simples

Après un AVC, optez pour des activités ludiques simples

La rééducation après un accident vasculaire cérébral passe par la réalité virtuelle, son efficacité ne semble pas être étudiée actuellement. Un docteur geek de la médecine neurologue de l’hôpital St Michael à Toronto au Canada a voulu chercher de nouvelles stratégies pour réduire les risques d’AVC ainsi que de mieux prendre en charge les victimes après l’accident. Les résultats ont été publiés dans la revue Lanat Neurology.

La rééducation après un AVC

Une recrudescence de jeux après un AVC

Ce médecin a voulu comparer la réalité virtuelle à celle d’activités plus simples, telles que des jeux de cartes, de ballon. Le chercheur, pour réaliser son expérience a sélectionné dans plus de 14 centres de rééducation post-AVC (11 au Canada, 1 au Canada, 1 au Pérou, 1 en Thaïlande), 141 patients âgés de plus de 62 ans atteints d’un déficit moteur des membres supérieurs après un AVC ont été choisis pour mener le test.

Les patients ont été séparés en deux groupes, les premiers jouaient aux jeux vidéo, les autres jouaient aux cartes ou à la balle ou au jenga (jeu de pièces pour composer une tour sans la faire tomber). Durant plus de deux semaines, les volontaires devaient réaliser dix sessions de plus de soixante minutes de jeux.

Le cerveau peut se reconstruire à l’aide d’une rééducation

Les résultats ont démontré que la motricité des membres supérieurs s’est améliorée de manière identique dans les deux groupes avec une moyenne de 30% à l’issue du programme, de 40% après quatre semaines de test. La répétition du geste est un facteur important dans la rééducation, cela aide le cerveau du patient à se reconstruire.

140 000 personnes sont la cible d’un AVC en France

L’AVC peut être responsable de certains troubles, capacités motrices diminuées, perte de sensation, difficulté à utiliser ou à comprendre le langage, troubles visuels, de l’équilibre, fatigue, émotivité… Il est très important que la personne victime d’un AVC puisse vivre selon ses envies, ses besoins. Si bien des progrès ont été faits dans ce domaine, certains patients garderont des séquelles tout de même, plus de 140.000 victimes sont touchées en France chaque année. Cette dernière année démontre que la nature des jeux réels ou virtuels n’aurait pas d’impact sur la rééducation.

La rééducation après un AVC, Pixabay – geralt

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !