Accueil / Actualités / La campagne pour lutter contre le SIDA provoque une polémique

La campagne pour lutter contre le SIDA provoque une polémique

Les affiches de la campagne de prévention sur les maladies sexuellement transmissibles semblent déranger des mairies. Elle a été lancée par le gouvernement le 22 novembre dernier. Plusieurs associations catholiques, certains élus s’insurgent, selon eux, les visuels qui montrent des couples d’hommes et les messages dérangent.

Sida

Chaque année, le SIDA concerne plus de 7000 nouveaux cas, plus de 30.000 personnes vivent avec cette infection sans le savoir. La ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine a annoncé sur Twitter qu’elle pourrait saisir la justice en réaction à plusieurs arrêtés municipaux. Ces affiches sont considérées par certains comme pouvant porter atteinte à la dignité et heurter la sensibilité des plus jeunes. Une dizaine de villes sur 130 où la campagne est diffusée demandent le retrait des affiches.

Cette polémique a t-elle un lien direct avec les élections actuelles ?

Les affiches sont-elles vraiment choquantes, peuvent-elles déranger les enfants ? N’est-ce qu’une histoire de politique ? Les affiches placardées dans les villes montrent des couples d’hommes, des messages tels que « les situations varient, les modes de protection aussi« . Les associations familiales catholiques dénoncent cette propagande homosexuelle en précisant que les enfants peuvent croiser ces affiches sur le chemin de l’école. Nous sommes en 2016, l’homosexualité est reconnue puisque le mariage gay a été autorisé par le gouvernement de François Hollande, les enfants d’aujourd’hui connaissent l’homosexualité.

La maladie a causé plus de 1,6 millions de décès en 2012

Le SIDA est toujours d’actualité, peut-être un peu laissé de côté ces derniers temps alors que de nombreux malades sont recensés chaque jour, que d’autres ignorent leur état. Le VIH est un état affaibli du système immunitaire qui le rend vulnérable à d’autres infections. Même si les moyens de prévention sont connus pour la plupart, de nombreuses idées reçues persistent. Dans le monde, plus de 35 millions sont porteurs.

Le dépistage est l’unique solution pour savoir si l’on est positif. On dispose aujourd’hui de nombreux traitements contre le SIDA mais on ne guérit pas cette maladie. Pour s’en protéger, il n’y a aucun secret, le seul reste le préservatif. En ce qui concerne la recherche, les scientifiques ouvrent de nouvelles voies périodiquement. Ces affiches peuvent-elles vraiment choquer les plus jeunes alors que très souvent des femmes dénudées posent lascivement pour vanter les mérites d’un yaourt bio ? Chacun pourra juger de la véracité de cette polémique.

Sida, Pixabay – geralt

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Enfant

La générosité des internautes va permettre au petit Louis, âgé de cinq ans, d’apprendre à manger normalement

L’histoire du petit Louis, dont vous connaissez peut-être des épisodes, en est presque à son …

Réagissez !