LOADING

Type to search

Cancer du sein : des chiens compétents détectent la maladie

10 mois ago
Share

Les animaux disposent d’une fonction olfactive très développée, les chiens sont capables de déceler une tumeur. Ils peuvent sauver la vie de leur maître. Ils sont utilisés pour bien des tâches : fuites de gaz, recherche de personnes disparues, de drogues, séismes, ils sont également aptes à différencier les cellules tumorales de celles qui sont saines. Plusieurs patients ont témoigné que leur chien aboyait spécifiquement en sentant plus particulièrement une zone de leur corps, qui s’est révélée par la suite comme étant cancéreuse. Plusieurs études ont démontré qu’un tel animal peut dépister un cancer du sein, de la peau, de la prostate, du poumon, de l’ovaire colorectal. Les cellules cancéreuses ont-elles une odeur ?

Un chien

Les chiens peuvent détecter certains cancers

Le chien est-il un nouveau détecteur précoce de cancers ? Toutes les expérimentations ont montré qu’il existe bien une odeur, les composés chimiques circulent dans tout le corps, c’est ainsi que leur présence peut être décelée dans les urines, les selles, la peau, l’haleine. Dépister précocement un cancer grâce au flair d’un chien représente un coût inférieur aux différents examens cliniques actuels. A l’heure des nouvelles technologies, de l’arrivée des nanosciences en médecine, l’odorat peut prêter à sourire, pourtant, les résultats obtenus ont été très impressionnants. Les chiens sont 40 fois mieux équipés que nous en matière de flair, des compétences sensorielles exceptionnelles. Pourtant, il serait difficile de les utiliser dans les hôpitaux. Un institut est en phase de test pour un nez artificiel, un dispositif électronique capable de détecter dans l’haleine d’un patient la présence d’un cancer, la société s’est appuyé sur les résultats obtenus avec les chiens, une fiabilité de plus de 95%.

L’institut Curie a présenté à l’académie de médecine les résultats de travaux effectués, visant à dresser des chiens

Lancé en avril dernier, le projet qui a rassemblé de nombreux biochimistes, des biologistes, des médecins, des experts cynophiles, des chiens, a levé plus de 100.000 euros via une campagne de financement participatif sur internet. Deux chiens ont été dressés pour détecter le cancer du sein, durant plus de 5 mois on leur a présenté des compresses imprégnées de tumeurs prélevées sur des patients sains ou malades, un système de récompense a été mis au point chaque fois que l’animal décelait le cancer. Les résultats sont plus qu’encourageants avec un taux de réussite de plus de 100%. Il ne reste qu’à l’institut Curie de trouver plus de 800.000 euros afin de démarrer l’étude clinique. Des chiens pour détecter un cancer, un projet qui pourrait trouver toute sa place dans les pays qui ne disposent pas d’infrastructures sanitaires adaptées.

Un chien, Pixabay – Crazypitbull

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *