Accueil / Actualités / Crèmes solaires : une protection indispensable pour la peau, mais une problématique pour les océans

Crèmes solaires : une protection indispensable pour la peau, mais une problématique pour les océans

Avec l’arrivée des beaux jours, du soleil brûlant, il est important de bien protéger sa peau des UV, des nuisances qui peuvent fragiliser la santé mais pour les mers, les océans, les cours d’eau, ce n’est pas vraiment une bonne chose quant à leur protection. Selon le directeur exécutif de Green Cross France, plus de 25.000 tonnes de produits solaires sont déversés chaque année dans les eaux.

Crèmes

La concentration des touristes sur les plages en ces périodes estivales aggraverait la situation déjà très fragilisée, l’environnement est-il en danger

Les crèmes solaires, on ne le répétera jamais assez, elles sont primordiales pour la protection de la peau. Il faut renouveler l’opération au moins toutes les deux heures, en mettre une quantité suffisante afin d’éloigner les coups de soleil ainsi que d’autres désagréments encore plus graves tels les cancers cutanés. Selon les chiffres de UFC que Choisir, ce sont plus de 0,8 litre de crème solaire qui se diluent chaque seconde dans l’océan, des résultats qui font presque peur au vu des quantités astronomiques déversées à long terme. Que faut-il donc choisir comme produit pour protéger à la fois sa peau et la planète ?

Une marque se démarque, elle protège votre peau et n’impacte par les océans

L’étude qui reste une référence est Italienne. Les chercheurs de la faculté des sciences de l’université polytechnique des Marches ont évalué l’impact des produits solaires sur les coraux, les résultats restent problématiques car plus de 10% des espèces mondiales seraient menacées par les filtres solaires, or plus de 25% des espèces marines dépendent du corail. Il faut savoir que plus la crème solaire est composée de matières naturelles, plus elle est biodégradable donc moins elle pollue l’environnement. La marque Acorelle insiste sur la formule sans nano-particules, sur la nature biodégradable. Si vous êtes concerné par la protection des océans, de votre peau, choisissez plutôt cette marque, c’est un moindre mal.

Crèmes, Pixabay – dimitrisvetsikas1969

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Décibels

102 décibels sont autorisés dans les festivals et les discothèques contre 105 auparavant

Attention à la musique amplifiée, cela peut représenter un réel danger pour le système auditif. …

Réagissez !