Accueil / Actualités / La dépression chez les enfants entraîne une satisfaction moindre

La dépression chez les enfants entraîne une satisfaction moindre

La dépression n’est pas qu’une affection d’adulte, elle peut tout à fait se développer chez un jeune enfant. Comme chez les plus grands, elle peut avoir un impact sur la vie quotidienne. Il est souvent difficile de détecter ce genre d’affection chez eux, car les humeurs maussades sont normales à cet âge. Le comportement agressif peut être un indice de la dépression, l’enfant ne sera pas gérer certains sentiments ou une situation inhabituelle, il va donc se réfugier dans une attitude agressive, ceci est plus particulièrement observé chez les garçons. Quant aux filles, elles vont plutôt se replier, garder leurs petits problèmes. La dépression peut aussi se manifester par différents maux, d’estomac, de tête, des démangeaisons, des douleurs abdominales.

Un enfant

Les enfants dépressifs ne jouent plus

Les parents restent un soutien pour l’enfant dans ce genre de situation de malaise particulier. Il existe des psychologues, des psychiatres qui peuvent l’aider à surmonter cette crise passagère. Ceux qui sont dépressifs durant ces périodes de fêtes n’apprécient pas de la même manière les cadeaux, les attentions, Noël est pour eux un moment pesant, difficile à traverser. Les chercheurs de l’université de Washington aux Etats-Unis ont mené une enquête sur le sujet auprès de 84 enfants âgés de 3 à 7 ans. Les résultats ont été publiés dans la revue médicale  Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry. Tous les enfants qui ont participé à cette expérience portaient un dispositif capable de mesurer l’activité électrique dans le cerveau.

La dépression chez les enfants est plus simple à repérer pendant les fêtes

Les scientifiques ont mis en évidence que le cerveau des enfants déprimés répondaient de la même façon que celui des non déprimés à un jeu d’ordinateur qui impliquait un gain ou une perte sous forme de points. Par contre, les enfants déprimés n’éprouvaient aucune joie quant ils gagnaient des points. Ce qui démontre que les dépressifs n’apprécient pas la satisfaction des moments agréables. Ainsi, en ces périodes festives où les enfants reçoivent des cadeaux en abondance, s’ils n’éprouvent aucune joie, c’est peut être que quelque chose ne va pas, c’est une situation à prendre en compte dès le plus jeune âge. Il peut aussi s’agir d’un présent qui ne plait pas, c’est alors un moindre mal. Les auteurs de cette étude recommandent aux parents de consulter un professionnel de santé si l’enfant continue à être triste, sans entrain, irritable, c’est peut être une dépression.

Un enfant, Flickr

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Sport

Un sportif filme sa crampe du mollet droit : du jamais vu tant c’est insoutenable !

Nous sommes tous égaux face à des crampes qui peuvent nous gâcher une séance de …

Réagissez !