LOADING

Type to search

Désert médicaux : les maisons de santé viennent au secours de la France

1 mois ago
Share

Le premier ministre ainsi que la ministre de la santé ont annoncé en fin de semaine dernière un plan de lutte afin de limiter dans un avenir proche les déserts médicaux. Aujourd’hui, la France n’a jamais compté autant de médecins pourtant certains territoires font face à une pénurie très importante de généralistes. Ce problème est à l’heure actuelle très préoccupant pour une large population, avec le temps, si rien n’est envisagé sérieusement, cette situation devrait encore s’aggraver. Un plan d’action doit être mis en place le plus rapidement possible. Le gouvernement a annoncé l’engagement de doubler le nombre des maisons de santé, est-ce la solution de l’avenir, peut-elle résoudre les déserts médicaux en France ?

Le monde de la médecine

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron : réduire les déserts médicaux dans notre pays

Selon un rapport du sénat, la France compterait aujourd’hui 110 maisons de santé, sont-elles pour autant l’avenir de la profession, vont-elles au devant des besoins es malades ? Sont-elles les nouveaux pôles de santé ? Pourtant de nombreuses voix s’élèvent contre leurs créations. En effet, dans certaines villes, les maisons de santé existent mais les médecins sont absents. Le président de la confédération des syndicats médicaux français (CSMF) regrettent que certains élus aient construit ces locaux sans avoir solliciter la venue des médecins. Ces maisons ont pour objectif d’attirer les jeunes médecins en zone fragilisée en offre de soins. Elles ont la particularité d’améliorer la qualité des soins grâce à une meilleure coordination entre professionnels de santé. Elles peuvent attirer certains jeunes voyant dans ces créations des outils qui correspondraient à leurs attentes. L’objectif, 1400 maisons de santé d’ici 2018 mais sont-elles la principale solution de lutte contre les déserts médicaux ? La télémédecine est-elle également une façon de palier contre le manque de médecins ?

Le gouvernement se refuse à une répartition forcée des médecins, il a plutôt mis l’accent sur la mise en place de regroupements de professionnels

Le premier ministre a également insisté sur le fait qu’il fallait encourager la télémédecine. Certains territoires en France ont encore des difficultés via la connexion internet, ce genre de situation devrait se résoudre dans un avenir proche même définitivement résolu d’ici 2020. La création d’un tarif de consultation à distance pourrait être dévoilé afin de rémunérer le médecin travaillant à distance. Les fonds consacrés à la télémédecine seront doublés, plus de 18 millions d’euros. Toutes ces mesures vont-elles enfin redonner à certains médecins l’envie de s’installer dans des zones où les soins ont quasiment disparu ? De nombreux Français doivent aujourd’hui faire de nombreux kilomètres pour envisager des soins, une consultation médicale. Les mesures annoncées par le gouvernement ont été saluées par le syndicat d’internes en médecine générale mais les malades vont-ils y trouver leur compte ?

Le monde de la médecine, Pixabay – frolicsomepl

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *