Accueil / Actualités / Don de RTT : vague d’émotion pour une fillette malade

Don de RTT : vague d’émotion pour une fillette malade

Le don de RTT n’est pas possible pour tous, deux policiers sont privés des jours donnés par leurs collègues malgré la maladie grave de leur enfant.

Police nationale
Police nationale

Deux parents fonctionnaires de police ne peuvent bénéficier des jours de congé que voudraient leurs donner leurs collègues de travail avec grand cœur, un décret d’application les en empêche pour l’heure. Leur fille âgée de cinq ans est atteinte d’une tumeur au cerveau incurable selon les pronostics des médecins, l’enfant ne peut être opérée et il ne lui resterait qu’une année à vivre. Ils voudraient passer le plus de temps avec leur fille, profiter d’elle au maximum, ils sont tous les deux policiers à Mulhouse. Les collègues de travail de ces deux parents dans le chagrin ont décidé de se réunir et de leur faire un don de RTT pour qu’ils puissent rester auprès de leur petite fille très malade.

Des fonctionnaires souhaitent faire le don de RTT

La loi Mathys qui a été votée en 2014 permet aux salariés d’une même entreprise de renoncer à leurs jours de RTT au profit d’un membre de la même corporation pour les aider à s’occuper d’un enfant s’il est âgé de moins de 20 ans et s’il est gravement malade. Ce dispositif n’est pas encore possible pour les agents de la fonction publique. Une mobilisation importante s’est mise en place autour de cette famille, mais depuis le début rien a bougé, les parents pour rester auprès de leur fille doivent se mettre en congé maladie ce qui les met dans une position délicate vis-à-vis de l’assurance maladie.

Le don de RTT sera prochainement possible

La signature de ce décret est normalement prévue pour le premier semestre 2015, en attendant les parents essayent de rendre leur fille la plus heureuse et ils voudraient réaliser tous ses rêves. Une association « Une roulade pour Charline » centralise tous les dons pour aider les parents, une page Facebook a été créée pour pouvoir suivre la famille, mais selon le journal « La Dernière Nouvelle d’Alsace » la santé de l’enfant ne serait pas bonne, elle aurait besoin de ses parents à plein temps, les lois sont parfois bien mal faites. La loi passera dès le mois de mai et il y aura un effet rétroactif pour ces parents.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !