LOADING

Type to search

Tags:

Drogues de synthèse : l’UE s’alarme, car la liste s’allonge

3 années ago
Share

350 drogues de synthèse sont référencées, dont 81 nouvelles substances. L’Union européenne fait part de ses inquiétudes dans un rapport alarmant.

Drogues

[/media-credit] Drogues

L’Union européenne a transmis un fichier PDF sur Internet concernant les drogues de synthèse. Malheureusement, la liste s’allonge puisque 81 nouvelles substances ont été détectées par l’Union européenne. L’OEDT (Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies) publie donc ce rapport alarmant de 88 pages et liste le nom de ces nouvelles drogues dévastatrices. Certaines peuvent même conduire à la mort en l’espace de quelques heures ou défigurer le consommateur. Auparavant, la cocaïne, l’héroïne et même le cannabis se trouvaient parmi les préférences de ces accrocs, mais la donne a changé.

L’OEDT référence 81 nouvelles drogues de synthèse

Les drogues de synthèse prennent de plus en plus de place selon l’OEDT. L’Union européenne a donc constaté que les décès dus par exemple à une overdose liée à l’héroïne étaient en baisse. A contrario, les taux de morts concernant ces drogues de synthèse ne cessent d’augmenter depuis quelques années. Le rapport annuel tire donc la sonnette d’alarme, car ces nouvelles pratiques se répandent de plus en plus dans l’UE et certains pays sont largement impactés comme l’Estonie. La recrudescence d’overdoses est alarmante et les services ont également constaté une situation inquiétante concernant la transmission du SIDA à cause de ces drogues de synthèse.

De nouvelles pratiques dans l’UE avec ces drogues de synthèse

Ces produits de synthèse qu’il est possible d’identifier par NPS prolifèrent au sein de l’Union européenne à cause d’un vide juridique. En effet, certaines drogues peuvent être considérées comme légales, alors que les effets sont dévastateurs et similaires à ceux d’une drogue classique et illégale. Au vu de ces informations, il est assez facile de comprendre pourquoi la croissance est aussi forte. En effet, les drogues de synthèse sont parfois légales et surtout moins onéreuses, cela incite ainsi les accrocs à changer leur pratique.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *