Accueil / Actualités / Grippe, malgré un pic épidémique, la situation est moins grave

Grippe, malgré un pic épidémique, la situation est moins grave

La grippe est largement suivie par les chercheurs, car la précédente édition a été désastreuse avec une mortalité importante. Les nouvelles statistiques montrent que cet épisode sera moins grave malgré un pic épidémique attendu d’ici quelques jours.

Le pic épidémique de la grippe ne s’est pas encore produit

Cette actualité est à prendre avec un certain recul et il ne faut pas abaisser la vigilance, car la grippe est toujours présente sur le sol français. Plusieurs départements sont davantage touchés comme ceux dans la région Rhône-Alpes. Cette dernière fait partie des zones les plus concernées par ces symptômes grippaux qui ne sont généralement pas très graves sauf pour les personnes fragiles et celles qui ont des spécificités. Les scientifiques ont également évalué le nombre de consultations et les hospitalisations.

Les statistiques de la grippe observées ces 5 dernières années

L’InVS est ainsi en mesure d’annoncer que le pic épidémique approche, il est donc primordial d’être vigilant et de prendre des précautions. La désinfection des mains et des lieux est recommandée notamment lorsqu’un malade se trouve dans les parages. L’institut partage également son bulletin et insiste sur le fait que cette nouvelle épidémie ne possède pas la même force que les précédentes années. Elle est beaucoup moins agressive que celle identifiée l’année dernière. Les chercheurs ont utilisé les données sur ces 5 dernières années pour partager une telle constatation.

Depuis 2009, les malades atteints par la grippe sont moins nombreux

Ils précisent enfin que l’épidémie de grippe a entraîné deux à quatre fois moins de malades. Ce fait est valable depuis 2009, mais un petit bémol a tout de même été émis pour 2011 et 2012. Pour ces deux éditions citées au préalable, les statistiques sont similaires. Les données partagées apportent enfin des informations supplémentaires sur les profils concernés. La grippe a eu tendance à frapper les individus qui avaient des facteurs à risque et la vaccination n’était pas au rendez-vous, ce qui est préjudiciable pour les personnes fragiles. Le gouvernement a multiplié les campagnes pour attester de son utilité.

Grippe, Pixabay – ErikaWittlieb

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !