Accueil / Actualités / IVG : le gouvernement propose dorénavant un numéro vert

IVG : le gouvernement propose dorénavant un numéro vert

L’IVG est un droit, un numéro vert a été mis en place par le gouvernement. À l’occasion de la journée mondiale pour le droit à l’avortement, l’Etat vient d’annoncer quelques mesures consacrées aux femmes, elles pourront dans un avenir proche mieux s’informer via un numéro vert qui sera accessible six jours sur sept, il sera effectif pour toutes celles qui se posent encore des questions sur l’interruption de grossesse volontaire, toutes les femmes pourront trouver une écoute autour de la contraception.

Smartphone
Smartphone / Crédit Photo : Pixabay – StockSnap

Le ministre de la Santé, Marisol Touraine a déclaré dans une interview accordée au « Parisien » qu’elle était pour que les sages-femmes pratiquent l’interruption de grossesse avec des médicaments et que les médecins procèdent à l’avortement instrumental dans des centres de santé, elle a également précisé qu’elle allait mettre en place un remboursement total de l’IVG. Actuellement seulement l’acte est pris à 100% depuis 2013, dorénavant, les examens comme les échographies et les prises de sang seront remboursés par la sécurité sociale. Marisol Touraine a annoncé la mise en place d’un numéro vert, 080 008 1111.

L’IVG est un droit et plusieurs mesures sont prises

Le Sénat a supprimé le délai de réflexion de sept jours qui jusqu’à maintenant était obligatoire pour toutes les femmes voulant interrompre une grossesse non désirée, cette mesure a été votée par l’assemblée. Pour pouvoir se faire avorter, il faut avoir à son actif deux visites médicales à une semaine d’intervalle entre les deux consultations, désormais ce délai sera réduit à 48 heures en cas d’extrême urgence, rappelons que l’avortement doit être pratiqué dans un délai légal de 12 semaines. Les femmes ont un droit, celui de l’avortement, les jeunes femmes mineures ont le droit d’avorter sans le consentement des parents ou d’un représentant légal.

Un site entièrement dédié à l’IVG pour informer

Des idées fausses circulent sur internet sur l’interruption de grossesse, le gouvernement a mis en place en 2013 un site qui est spécialement consacré à l’IVG, les femmes pourront trouver toutes les informations nécessaires sans quiproquo ni mensonges. Chaque année, 6000 femmes se rendent à l’étranger pour se faire avorter, car elles ne parviennent à le faire en France. Le choix doit rester une liberté, le corps est une propriété à chacun, personne ne doit prendre de décision à votre place, l’IVG est un droit et il doit le rester.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Forêt

Une Américaine de 26 ans perdue dans les bois en Alabama aux Etats-Unis a réussi à survivre

Après plusieurs semaines d’errance, cette jeune femme s’était égarée dans une zone qui lui était …

Réagissez !