LOADING

Type to search

La pilule contraceptive modifierait le bien-être sexuel

4 années ago
Share

La pilule contraceptive se retrouve au cœur d’une enquête qui concerne le bien-être sexuel. Ce dernier serait altéré.

Photo d'illustration d'une pilule contraceptive

[/media-credit] Photo d’illustration d’une pilule contraceptive

La pilule contraceptive est parfois pointée du doigt à cause des effets secondaires. Cette fois, elle se retrouve au centre de l’actualité à cause d’une enquête, car elle aurait un réel impact sur le bien-être sexuel. Précédemment, une étude précisait que les performances sexuelles pouvaient être entachées par le mauvais réglage du vélo. En effet, lorsque le guidon est trop bas et si la selle n’est pas adaptée, les hommes et les femmes peuvent voir la sensibilité diminuer et des problèmes d’érections sont parfois référencés. Une étude publiée par Psychological Science s’est intéressée à l’impact de cette pilule et les auteurs ont constaté que l’altération chez les femmes pouvait être significative.

La satisfaction sexuelle dépend de la pilule

Deux constatations ont été faites grâce à cette enquête et la première concerne les femmes qui n’ont jamais pris une pilule contraceptive. Ces dernières ont déclaré qu’elles étaient davantage satisfaites sexuellement. En parallèle, les femmes qui avaient commencé à prendre la pilule avant de rencontrer leur conjoint et qui ont continué à la prendre pendant cette relation amoureuse avaient un certain niveau de satisfaction. Il était plus élevé que celui observé chez les femmes qui avaient arrêté au cours de leur relation la pilule.

La pilule modifie la perception des femmes

Mis à part un pouvoir contraceptif, la pilule modifierait donc le bien-être sexuel. De plus, les femmes qui prennent la pilule ont tendance à choisir un homme en fonction de leurs performances au lit et les autres critères de sélection comme la beauté, le caractère sont mis de côté. A contrario, celles qui n’ont pas recours à ce mode de contraception ont tendance à proposer un schéma inverse. De plus, certains chercheurs ont constaté qu’une femme qui arrêtait la pilule pouvait constater que son partenaire était moins attrayant physiquement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *