Accueil / Actualités / Un régime sans gluten nocif favoriserait le diabète de type 2

Un régime sans gluten nocif favoriserait le diabète de type 2

Le régime sans gluten a le vent en poupe depuis quelques années, on en parle de plus en plus sans vraiment le connaitre. Auparavant, il était réservé aux personnes intolérantes qui souffraient de la maladie Cœliaque. Impossible aujourd’hui de passer à côté dans les grandes surfaces de ces produits spécifiques, ils s’affichent un peu partout, des rayons sont même destinés au sans gluten. Le blé a eu une image d’aliment santé mais depuis peu tout à changé. Les intolérants ne représentent que 1% de la population. Comment démêler le vrai du faux ? Le régime sans gluten est-il une simple tendance, futile, inutile ou est-il miraculeux ? La fédération Américaine de cardiologie alerte sur ce régime si aucun problème de santé ne le justifie.

Du gluten

Le régime sans gluten est réservé aux personnes vraiment intolérantes

Le gluten se cache un peu partout, dans le pain, les biscuits, les pâtes, dans certains produits industriels transformés. On peut aussi le retrouver dans le jambon, le ketchup, les bonbons… Une étude américaine publiée le 9 mars présentée lors des sessions scientifiques annuelles à Portland nous révèle que le sans gluten aurait peut-être un lien avec le diabète de type 2. Les chercheurs ont analysé les effets de ce régime très restrictif via plus de trois études en suivant plus de 200.000 personnes durant une période de 30 ans. Les résultats semblent sans appel, tous ceux qui consomment du gluten de 5,8 à 7,1 grammes par jour ont moins de risque de développer un diabète de type 2. Les fibres complètes présentes dans les produits contenant du gluten abaissent le diabète. Ces observations vont-elles avoir un impact sur le nombre d’adeptes toujours plus croissant ?

Une alimentation inutile pour les non intolérants

Quant on sait que plus de trois américains sur quatre le plébiscitent, que de nombreux people en font l’apologie sur internet en vantant les vertus, la perte de poids, ces travaux pourraient bien faire redescendre le soufflé. En France,  la tendance est encore faible, seulement 5% de la population suivent ces régimes sans gluten, végétarien, vegan. Si l’on ne souffre d’aucune allergie au gluten, il n’y a pas de raison de s’en passer car à l’heure actuelle, aucune étude scientifique n’a prouvé un réel bienfait sur la santé.

Les nutritionnistes quant à eux alertent sur le fait que l’index glycémique est très élevé dans les produits sans gluten transformés. Il faut également rappeler que la maladie Cœliaque peut se déceler aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte de plus de 60 ans. La pathologie progresse lentement et endommage le tube digestif, seules ces personnes doivent suivre un régime sans gluten car sinon cela peut entraîner des complications telles une anémie, de l’ostéoporose, pour les femmes, une difficulté à tomber enceinte. Pour être en forme, il est conseillé de manger équilibré, de pratiquer une activité physique régulière si l’on ne souffre d’aucune maladie particulière.

Du gluten, Pixabay – BRRT

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Acné

Vaccin contre l’acné : plus de 20% des femmes adultes en souffrent

L’acné est l’un des nombreux désagréments qui surviennent à l’adolescence, mais il peut aussi apparaître à …

Réagissez !