Remboursement des lunettes : une nouvelle législation

Le remboursement des lunettes ne sera plus celui escompté. Elles vont devenir au fil du temps un produit de luxe réservé aux personnes aisées.

Photo d'illustration pour des lunettes de vue
Photo d’illustration pour des lunettes de vue

De nombreuses personnes en situation de précarité se voient dans l’obligation de se priver de lunettes à cause des remboursements plafonnés et des verres très onéreux. Les montures dont les prix s’envolent incitent ces personnes à renoncer à la consultation. Ils ne connaissent pas assez bien les droits dont ils peuvent bénéficier et ils abandonnent. Emmaüs, l’association qui prend en charge tous ceux qui sont dans le besoin a demandé à un cabinet d’étude Gallieo d’interroger des personnes en situation très difficile sur leur équipement en matière de lunettes. Le résultat est très significatif, sur 115 personnes de 22 à 76 ans, 94 % d’entre eux se sont résignés à porter des lunettes adaptées à leur vue, c’est un vrai problème de santé publique.

 

Les lunettes ne représentent pus une priorité

Cette enquête révèle également que 7 personnes sur 10 n’ont pas consulté un ophtalmologue depuis deux ans et même que certains ne sont jamais rentrés chez un opticien. Cette révélation est très inquiétante, car elle entraîne une réelle difficulté à se déplacer, à prendre le métro, les bus et la conduite d’une voiture peut devenir dangereuse, car la lecture des panneaux de signalisation est quasi nulle pour beaucoup. Certains ne connaissent pas leurs droits, ils ont peur de régler une partie de la facture, la CMU permet la prise en charge d’une paire de lunettes avec conditions, mais faut-il que l’ophtalmologue accepte la CMU.

Le remboursement des lunettes encadré

Le président de l’association VisionSolidev a fourni 267 paires de lunettes en 2014 et ils demandent qu’un réel effort soit fait pour que les plus pauvres obtiennent des lunettes qui correspondent vraiment à leur vue. 70 % des bénéficiaires de la CMU n’osent pas consulter et 56 % d’entre eux déclarent que prendre un rendez-vous chez un spécialiste est très compliqué. Une mauvaise vision nuit à la réinsertion des personnes en grande difficulté, la recherche d’emploi peut ne pas aboutir faute de vision optimale. La moitié des Français portent des lunettes ou des lentilles, il y a dans notre pays des disparités sociales et nombreux sont ceux qui ne voient pas correctement.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *