Accueil / Actualités / Rougeole : une multiplication des cas devient préoccupante

Rougeole : une multiplication des cas devient préoccupante

L’agence régionale de la santé Occitanie fait part du retour de la rougeole dans le sud de la France, le grand Est est également face à une épidémie. Il n’existe pas de traitements spécifiques pour soigner cette maladie seule la vaccination permet de s’en protéger. Le vaccin combiné (rougeole, oreillon, rubéole) est remboursé à 100% pour les enfants de plus d’un an. En France, la couverture vaccinale reste très insuffisante. Selon Santé Publique France, seulement 76,8% des enfants en 2014 étaient vaccinés contre cette maladie, d’où la recrudescence de la rougeole. Elle continue sa progression provoquant des épidémies sporadiques.

Enfant

Une recrudescence de la rougeole à cause d’une couverture vaccinale insuffisante

La rougeole est une maladie contagieuse. La France n’est pas le seul pays à voir cette maladie progresser, l’Italie, le Royaume-Uni, la Roumanie ont également subi des épidémies. Cette maladie peut parfois être mortelle, il ne faut pas l’oublier. L’éruption cutanée ressemble beaucoup à celle de la varicelle, elle peut entraîner des complications chez les nourrissons, les adolescents, les adultes. Il s’agit d’un virus donc les antibiotiques sont inutiles, le seul moyen de soulager les symptômes comme la forte fièvre sont les antalgiques, le vaccin reste la protection ultime. Quant à ceux qui pensent que celui-ci serait responsable de l’autisme, ces allégations n’ont jamais été prouvées par les autorités médicales.

Les parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants les mettent en danger

Les réactions graves provoquées par le vaccin sont extrêmement rares. L’organisation mondiale de la santé a annoncé en mars dernier qu’au mois de janvier 2017 plus de 559 cas ont été enregistrés en Europe. Une personne contagieuse peut contaminer entre 15 et 20 personnes. Chez les femmes enceintes, les immunodéprimés, les nourrissons de moins d’un an, la rougeole peut avoir des conséquences très graves. Afin d’éliminer la maladie, il faudrait que plus de 95% de la population soit protégée. Il est possible d’éradiquer cette maladie, mais actuellement ce n’est pas le cas, la couverture vaccinale reste très insuffisante. Depuis quelques années, les anti-vaccins gagnent du terrain en France.

Enfant, Pixabay – kheinz

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !