LOADING

Type to search

Suspicion d’agressions sexuelles sur enfants par un animateur

4 années ago
Share

Une suspicion d’agressions sexuelles sur des enfants en Gironde dans le camping Andernos concerne un animateur. Ce dernier a été mis en examen.

Police

[/media-credit] Police

Les agressions sexuelles sur des mineurs auraient été réalisées lors de la garde de plusieurs enfants. Au camping Andernos situé en Gironde dans le Bassin d’Arcachon, des parents confiaient à cet homme d’une quarantaine d’années les enfants.  Dans ce camping familial, un mobil-home aurait été amélioré notamment pour que le club d’enfants puisse être accueilli. Ce dernier a ouvert ses portes il y a une quinzaine de jours selon une précision de France 3. L’homme en charge de la brasserie dans ce camping avait engagé le quadragénaire qui proposait divers jeux aux enfants.

Des enfants auraient été agressés sexuellement en l’absence des parents

Toutefois, des suspicions d’agressions sexuelles ont été référencées lorsqu’un enfant s’est confié à sa mère. Cette dernière a précisé que son petit garçon avait « joué au docteur » avec cet homme. Les confidences de ce mineur ne seraient pas les seules puisque d’autres enfants se seraient retrouvés dans la même situation. Des gestes identiques auraient donc été réalisées sur les autres mineurs et le joueur donne quelques données. Lorsque l’animateur agressait sexuellement les enfants, les autres avaient le droit à des parties de baby-foot ou des boissons gazeuses.

L’animateur a été mis en examen pour agressions sexuelles

Cet animateur qui n’avait pas de contrat de travail ni de qualifications a été arrêté la semaine dernière et présenté à la justice. Le parquet de Bordeaux a décidé de le mettre en examen pour « agressions sexuelles sur mineurs de quinze ans par personne ayant autorité ». Il n’a toutefois pas été incarcéré puisque la justice a décidé de le placer sous contrôle judiciaire et quelques restrictions ont été listées. L’homme mis en examen ne doit donc pas rencontrer les enfants, ni travailler avec eux et encore moins se présenter dans le camping d’Andernos. De plus, il est contrait de pointé à la gendarmerie régulièrement et de se soigner.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *