Tabac : le nombre de décès a augmenté en deux décennies

Le tabagisme est considéré comme étant le responsable de plus de 90% des cancers du poumon et 73.000 décès prématurés dans notre pays. Selon l’organisation mondiale de la santé, si aucune mesure d’urgence n’est envisagée à court terme, le chiffre de 6 millions de décès pourrait dépasser les 8 millions en 2030. La combustion du tabac produit de nombreuses substances toxiques pour l’organisme dont les goudrons, le monoxyde de carbone, des métaux lourds. Au total, la cigarette rejette jusqu’à 4000 composés chimiques dont au moins 50 seraient cancérigènes.

Le tabac

En 2015, plus de 6 millions d’individus sont morts à cause du tabac

Les femmes fumeuses encourent les mêmes désagréments que les hommes, mais elles s’exposent en plus à des risques supplémentaires spécifiques souvent méconnus et négligés. Malgré les nombreuses campagnes de prévention menées contre le tabagisme, la cigarette reste un produit très consommé à l’échelle planétaire. Le nombre de fumeurs a augmenté depuis les années 1990, la guerre contre le tabac est malheureusement loin d’être gagnée. D’après une étude publiée dans la revue médicale The Lancet, le nombre de morts a connu une hausse de plus de 4,7% entre 1990 et 2015, un mort sur dix est lié à la consommation du tabac. Il y aurait plus de 933 millions de fumeurs à travers le monde dont plus de 80% qui vivent dans les pays les plus pauvres, plus de 500 millions de personnes risquent de mourir prématurément à cause de cette addiction à moins qu’ils arrêtent la cigarette.

La mortalité liée au tabac continue de progresser à travers la planète

Le tabac est responsable de cancers, de maladies cardiovasculaires et respiratoires. La nicotine agit sur le système nerveux dans une zone du cerveau dite de récompense, tout comme le font certaines drogues comme l’héroïne, elle produit après inhalation de la fumée des sensations de plaisir auxquelles il est difficile de résister, cela crée la dépendance. Le tabagisme passif est aussi un réel fléau, son impact est d’autant plus important que l’exposition débute très tôt dans la vie, les enfants sont particulièrement exposés. Pour toute démarche de sevrage, il est fortement conseillé d’avoir un suivi médical car en l’absence de ce dernier, on compte en moyenne plus de 80% de récidive dans l’année qui suit l’arrêt de la cigarette. Il est important de rappeler que depuis 2016 plus de 85% de la surface des paquets de cigarettes est recouverte de messages dédiés aux dangers.

Le tabac, Pixabay – Comfreak

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *