Toucher vaginal : un examen gynécologique qualifié d’inutile

Le toucher vaginal permet d’explorer l’appareil génital et il a deux objectifs. Toutefois, des spécialistes estiment que ce geste médical est inutile.

Gynécologue
[/media-credit] Gynécologue
Le toucher vaginal a deux objectifs et le premier concerne la grossesse. En effet, le spécialiste peut grâce à ce geste médical savoir si l’enfant est en train de venir au monde. Ce n’est pas cette utilisation qui est critiquée par certains médecins. En effet, le second objectif consiste à détecter une éventuelle anomalie dans l’appareil génital de la femme en utilisant le majeur et l’index. Il permet ainsi d’examiner le col de l’utérus pour connaitre la dilatation, la consistance, la longueur et la position. Le spécialiste peut également avoir des connaissances sur le corps de l’utérus (inclinaison et dimension).

Un toucher vaginal est inutile sans la présence de symptômes

Le toucher vaginal est donc une étape indispensable lors de la visite chez le médecin généraliste ou un gynécologue. Jusqu’à maintenant, il était réalisé notamment pour déceler un problème au niveau de l’appareil génital, mais une étude de l’ACP (American College of Physicians) estime dans la revue Annals of Internal Medicine que le toucher vaginal est inutile dans la plupart des situations notamment lorsque la femme n’a aucun symptôme. De plus, il faut noter que cet examen gynécologique n’est pas vraiment apprécié par la gent féminine et le Dr Linda Humphrey précise qu’il ne permet pas de détecter des maladies graves sauf dans certains cas de figure.

Le toucher vaginal peut être une source d’erreurs

Par conséquent, lorsque le spécialiste effectue un toucher vaginal et qu’il ne détecte pas un cancer utérin, cette étude explique que cela ne veut pas pour autant dire que la maladie n’est pas présente. En effet, pour dépister cette maladie, les spécialistes doivent effectuer des analyses notamment pour détecter la présence du papillomavirus. Il est également important d’effectuer une batterie de tests, dont un frottis ainsi qu’un examen visuel. Le toucher vaginal de routine est donc inutile et même contre-productif, car ce geste médical peut entraîner une erreur de diagnostic s’il n’est pas couplé avec d’autres examens.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *