Accueil / Actualités / Pour les vacances, n’oubliez pas le carnet de santé de vos enfants

Pour les vacances, n’oubliez pas le carnet de santé de vos enfants

Le carnet de santé est sans doute le document que vous ne devez pas oublier dans les préparatifs de vos futures vacances. Malheureusement, que ce soit au cours d’une activité ou d’une promenade, votre enfant n’est pas à l’abri d’un problème.

Consultation

Le carnet de santé est délivré lors de l’enregistrement de l’acte de naissance

Les vacances d’été approchent à grands pas, vous aurez donc le loisir de partir à la découverte d’une nouvelle contrée en compagnie de vos enfants. Si votre valise a de l’importance, celle de vos enfants est primordiale, car vous devez envisager tous les cas de figure. Il sera primordial de rassembler les affaires indispensables comme la trousse dédiée à la pharmacie. Malheureusement, pendant ces séjours à la montagne, à l’océan, à la campagne ou à la mer, les petits « bobos » sont souvent au rendez-vous. Il y a également un document nécessaire que vous devez mettre immédiatement dans le sac, il s’agit du carnet de santé obtenu lorsque l’acte de naissance a pu être enregistré par l’officier d’état civil de la mairie et que vous pouvez prendre en mairie ou ici.

Un document essentiel qu’il faudra présenter au médecin consulté pendant les vacances

Vous devez le présenter dès que l’enfant est ausculté par un professionnel qu’il s’agisse d’un médecin traitant ou d’un spécialiste. Il aura le loisir d’inscrire les raisons de cette venue, mais en vacances il a une importance capitale, car il renferme des informations primordiales concernant l’état de santé de votre fillette ou de votre garçonnet. Ce médecin que vous consulterez pendant vos congés ne connaîtra pas les antécédents, il aura donc uniquement ce carnet de santé pour partager un diagnostic. Cette présentation est surtout essentielle si votre enfant est la cible d’allergies, d’une maladie… La version traditionnelle que nous connaissons pourrait toutefois disparaître, l’essor des nouvelles technologies a pris une véritable ampleur ces dernières années.

Le carnet de santé du futur pourrait être largement numérisé

Le gouvernement de François Hollande avait déjà évoqué la possibilité de numériser ce document notamment pour faciliter la prise en charge lorsque les enfants ou les adultes sont amenés à consulter des professionnels de santé qu’ils ne connaissent pas comme c’est le cas pendant les vacances. L’objectif de cette version numérique aurait donc pour objectif d’améliorer les soins, car certaines personnes atteintes d’une maladie par exemple sont contraintes de transporter leur dossier complet. Si votre enfant est diabétique ou s’il est frappé de plein fouet par une maladie complexe, vous devrez certes penser au carnet de santé, mais il sera surtout impératif d’envisager le transport de son dossier. Cela peut rapidement devenir problématique dans la valise puisque la place demandée est conséquente.

Une première version de ce DMP est disponible dans plusieurs départements

Plusieurs départements ont donc déployé le DMP (Dossier Médical Partagé), il s’agit du carnet de santé du futur qui pourrait prendre une ampleur encore plus conséquente dans les prochaines années. De nombreuses données sont partagées dès l’enregistrement de la naissance dans le service hospitalier. Cela permet d’avoir un suivi minutieux et surtout indispensable pour que le diagnostic soit précis. Selon les déclarations de la sous-directrice en charge de la direction de la santé, Isabelle Tartarin, un déploiement massif est déjà prévu pour 2018 sur l’ensemble du territoire. Comme c’est le cas avec le carnet de santé classique que l’enfant obtient dès sa venue au monde, toutes les informations sont confidentielles.

Ce sont donc les parents qui sont garants de sa protection jusqu’à sa majorité. Même les professionnels doivent transmettre des données sur leur identité avec notamment une signature et le cachet du cabinet.

Consultation, Pixabay – Myriams-Fotos

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Décibels

102 décibels sont autorisés dans les festivals et les discothèques contre 105 auparavant

Attention à la musique amplifiée, cela peut représenter un réel danger pour le système auditif. …

Réagissez !