Accueil / Grossesse / Grossesse : les enfants viennent après 40 ans

Grossesse : les enfants viennent après 40 ans

Avoir un premier bébé à 40 ans est de nos jours tout à fait dans les mœurs. Toutes ces femmes qui attendent des enfants tardivement le disent volontiers : « elles n’ont pas l’impression d’avoir l’âge de leurs ovaires » car elles sont en pleine forme. Les maternités tardives ne sont pas sans danger, mais elles restent épanouissantes plus que les autres. 

La grossesse

Mettre au monde un enfant après 40 ans n’est plus chose rare !

Il y a de cela quelques années, les grossesses après 35 ans étaient inimaginables voir dangereuses, aujourd’hui tous ces idées reçues ont fondu comme neige au soleil. Le nombre de grossesses après 40 ans ne cesse de progresser, bien suivies, elles se déroulent la plupart du temps sans problèmes majeurs.

Les femmes ont aujourd’hui un réel besoin de réussir leur carrière professionnelle, elles sont aussi à la recherche du bon partenaire, du bon père. C’est bien souvent la seconde histoire d’amour qui fait remonter le besoin de faire un enfant, parfois le premier. Parmi les naissances en 2015, plus de 799.000 bébés sont venus au monde selon le rapport de l’INSEE, le nombre a baissé de 20.000 par an par rapport à 2014. Le principal fait marquant de cette enquête, c’est l’augmentation des naissances tardives plus de 41 500 nourrissons sont nés d’une mère de plus de 40 ans en 2015.

Quelles sont les raisons qui poussent les femmes à attendre si longtemps pour procréer ?

Selon L’ INSEE, ce mouvement s’est accéléré, plus de 26,6 % de naissances tardives sont des premiers enfants, 29,3% sont une deuxième naissance, 44,3% une troisième. Depuis une cinquantaine d’années, les femmes ont de plus en plus des enfants après 40 ans, cela ne cesse de progresser : 17% en 1981, 24% en 2007.

Avoir un enfant après 40 ans, les complications sont elles à craindre ?

Si les grossesses sont bien contrôlées, il n’existe pas de contre indication. Les médecins estiment pourtant qu’au-delà de 45 ans, les femmes rentrent dans une période critique, les complications peuvent alors survenir, diabète, hypertension artérielle, accouchements prématurés, trisomie 21. Les pères sont aussi plus âgés qu’auparavant, 136.000 nouveaux nés en 2015 ont un père de plus de 40 ans, 17.000 ont un père de plus de 50 ans. Être papa après 60 ans reste possible alors qu’être mère après 45 ans reste rare. En 2015, plus de 5000 enfants sont nés d’une mère de 40 ans et d’un père de 50 ans. Ces grossesses tardives sont-elles une bonne alternative pour les enfants ?

La grossesse, Pixabay – blanca_rovira

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Etude en laboratoire

Trop de FIV, le recours à cette forme de procréation assistée a fortement augmenté en Europe

Concevoir un enfant est un désir naturel mais parfois, il se heurte à des difficultés …

Réagissez !