LOADING

Type to search

Tags:

Ohlala en Allemagne : lancement d’un site considéré comme le Uber de la prostitution

eden 2 années ago
Share

Une nouvelle application est  actuellement testée en Allemagne sur le mode d’Uber, mais pour de la prostitution. Ce nouveau site « Ohlala » bientôt utilisé sur les smartphones et autres tablettes est testé via la ville de Berlin, son objectif, il est très simple, faire des rencontres et monnayer le temps passé avec la personne, de la prostitution moderne.

Ohlala en Allemagne

Ohlala en Allemagne

Ce genre d’application qui était sur la base de la géolocalisation était réservé jusqu’à lors à « Uber », ce service de voitures qui permettait de remplacer l’ancien taxi au tarif très préférentiel, désormais cela va s’appliquer pour les rencontres de type sexuel. Les utilisateurs indiquent leur numéro de téléphone, le lieu où ils se trouvent et enfin l’heure qui correspondrait le mieux à la rencontre, les deux personnes qui trouveront des affinités pourront alors tarifier leurs ébats intimes.

Des rencontres sexuelles avec l’application Ohlala qui reprend le format d’Uber

Les internautes qui sont prêts à vendre leurs corps et se faire rémunérer pour éventuellement arrondir leurs fins de mois pourront alors décider ou non d’accepter cette rencontre qui est proposée via le site « Ohlala », les clients et les prestataires sont alors mis en relation, il peut s’agir simplement d’une compagnie, mais ces rendez-vous sans équivoque seront pour la plupart à caractère sexuel, ils finiront tous dans une chambre d’hôtel ou à l’arrière d’une voiture.

En Allemagne, Ohlala est une application tout à fait légale

Cette manière de rencontrer des personnes dont les prestations sont tarifiées est parfaitement légale en Allemagne, si son développement venait à s’étendre et ce qui ne devrait sans doute pas tarder, pourrait poser quelques problèmes dans d’autres pays comme pour la France ou cela est interdit. BFMTV rappelle tout de même qu’un site propose actuellement des services similaires à travers l’hexagone le site « Sugardaddy ». Ceux qui exploitent les smartphones vont-ils accepter de référencer cette application « Ohlala » ? La firme Apple devrait refuser quand on connait sa pudeur. Commander un moment de sexe va devenir aussi simple que se procurer une pizza les soirs de matchs de foot à la télé.

Tags:

You Might also Like

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *