LOADING

Type to search

Virgin Galactic a décroché sa licence de la FAA pour des vols sub-orbitaux touristiques dès 2017

1 année ago
Share

Virgin Galactic vient enfin (son aventure a commencé en 2002 dans l’imagination éveillée de Richard Branson) d’obtenir son précieux sésame pour les vols spatiaux touristiques et ce dès 2017. Un dénouement heureux qui met fin à des années d’âpres négociations et de vérifications tatillonnes de la FAA qui a délivré à l’entreprise une licence d’exploitation si désirée !

Virgin Galactic

Virgin Galactic décroche enfin une licence d’exploitation de la FAA pour des vols spatiaux commerciaux en 2017

Virgin Galactic se sent pousser enfin des ailes concrètes. Rappelons que Virgin Galactic est une compagnie du Virgin Group du milliardaire Richard Branson, qui a pour but de vendre des vols sub-orbitaux au public. Le voyage aura été long avant l’obtention d’une licence d’exploitation auprès de l’organisme américain en charge de la régulation des vols commerciaux (FFA-AST), apprenons-nous via  un communiqué de cette entreprise à la pointe de l’innovation. Les premiers voyages touristiques spatiaux devraient être accessibles dès 2017. Une vraie révolution.

La FAA a été pointilleuse jusqu’au bout et sur tous les points avant d’octroyer son feu vert à Virgin Galactic dans les airs

Le projet Virgin Galactic voit enfin les étoiles d’offrir à lui. Mais de la conceptualisation à la fabrication du vaisseau spatial du Virgin Group avec pour feu vert d’épouser la courbe de notre planète bleue et inaugurant une nouvelle ère, la FAA-AST a été pointilleuse au plus haut point : elle a notamment analysé en profondeur la conception du vaisseau spatial de l’entreprise, le SpaceShip Two (VSS Unity), ainsi que ses trajectoires de vol. L’organisme n’a pas manqué de serrer les vis concernant la sécurité de l’appareil en le soumettant à des tests spartiates pour diminuer son potentiel accidentogène pris très au sérieux.

Un voyage qui nécessite à la fois une formation à la sécurité inhérente au vaisseau et pas moins de 200 000 euros !

Tout touriste devra se distinguer sur deux points qui sont fondamentaux : une pré-formation avant toute mise en orbite et une somme d’argent conséquente qui réserve d’emblée ce hobby d’avenir à une élite financière. Les futurs clients de Virgin Galactic seront ainsi formés pendant trois jours aux conditions de sécurité à respecter en tous points à bord de l’appareil. Durant leur voyage, qui les conduira à 80 000 mètres d’altitude, ils pourront pourrons goûter aux effets jouissifs de l’apesanteur. Pour en revenir au chèque à émettre, il s’élèvera à 200 000 euros.

Virgin Galactic, FAA

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *