Accueil / Insolite / Le Bon Coin : des parents d’élèves en quête d’un professeur

Le Bon Coin : des parents d’élèves en quête d’un professeur

Sur Le Bon Coin, des parents d’élèves cherchent un professeur des écoles. Ce site est bien connu, les internautes peuvent trouver tout et n’importe quoi, de l’objet insolite à la maison, la voiture et bien d’autres bonnes occasions, et au milieu de toutes ces annonces, une recherche de professeur des écoles. Les parents d’élèves veulent que la classe maternelle de leur école rouvre et ils ont décidé de reprendre les choses avec énergie et modernité.

Ecole
Ecole / Crédit Photo : Pixabay – Taken

L’association des parents d’élèves de l’école de Rouz à Concarneau dans le département du Finistère a posté une petite annonce sur le site du Le Bon Coin, non ce n’est pas une farce, mais bien un appel au secours. Elle cherche un professeur des écoles qui aura en charge une classe de maternelle dès le 2 novembre 2015, le poste est un CDD. L’information a été relayée par Ouest-France.

Sur Le Bon Coin, la première phase de recrutement d’un professeur

La classe de maternelle vient de fermer faute d’instituteur, les parents d’élèves ne veulent pas que les autres classes soient surchargées en effectif, ils ont dons pris l’initiative de chercher par leur propre moyen une solution viable. L’annonce a été postée le jeudi dans la soirée et il y a très rapidement des réponses, 7 ont répondu, les candidats ont jusqu’au 14 octobre pour postuler, les parents d’élèves vont ensuite organiser un « speed dating » et le futur enseignant sera sélectionné le 17 octobre .

Les parents d’élèves veulent sauver une classe de l’école de Concarneau

Le candidat pourra-t-il être embauché ? Le rectorat sera-t-il d’accord avec cette prise en main ? L’association a déclaré que si l’éducation nationale ne finançait pas le poste de professeur des écoles, l’association le rémunérera par ses soins. L’annonce de l’école de Concarneau n’est pas un cas isolé, plusieurs parents d’élèves ont déjà pris les devants pour remplacer un instituteur inexistant et chaque fois cela a été un succès. Les chefs d’entreprises ont eux aussi recours à ce genre d’annonces pour dénicher un employé, le directeur du « Bon Coin » en récence plus de 20.000. On n’est jamais aussi bien servi que par soi même.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !