Accueil / Insolite / Lémurien : le seul survivant probable d’un réchauffement climatique

Lémurien : le seul survivant probable d’un réchauffement climatique

Le lémurien aurait la capacité nécessaire pour survivre et le réchauffement climatique ne l’entacherait pas. Cette prouesse est expliquée par l’une de ses compétences qui lui offrent la possibilité de résister.

Lémurien
Lémurien / Crédit Photo : Wikipédia – Lionel Mauritson

Le réchauffement climatique est dans tous les esprits notamment après l’épisode de canicule que la France a traversé ces derniers jours. Cela a eu des répercussions sur le moral, le physique et les massifs montagneux n’ont pas été épargnés. Contrairement au Lémurien, le Mont-Blanc ne bénéficie pas d’une telle résistance et c’est une épaisseur de 10 cm qui a été perdue quotidiennement, accélérant ainsi la fonte de façon accélérée. Un animal à Madagascar a quant à lui peut-être trouvé la solution pour survivre malgré les conditions complexes de vie.

Un microcèbe murin capable de réguler la température de son corps

Le lémurien pourrait inspirer les humains avec sa technique de l’état de torpeur. Cette méthode lui permet de réguler ses dépenses énergétiques et donc de résister à la chaleur. La clé de cette survie se trouve dans la régulation de la température. Comme cette méthode lui offre la possibilité de la réduire, le lémurien peut survivre à un réchauffement climatique. Au vu des informations, il pourrait être le seul être vivant à pouvoir réaliser cette prouesse. Des chercheurs se sont attardés sur cette fonctionnalité de son corps qui apparaît comme insolite, mais très pratique.

Le réchauffement climatique n’impacterait pas le lémurien sur le court terme

L’unité Mécanismes adaptatifs et évolution a donc étudié la capacité du lémurien à s’adapter et ils ont découvert que seule la nourriture pouvait le faire sortir de sa torpeur. Ce microcèbe murin est donc malin, mais le réchauffement climatique aura des conséquences dramatiques sur l’écosystème. Les animaux sont contraints de s’adapter, car les évolutions seront à la fois climatiques et géographiques, car la forêt continue de disparaitre notamment à Madagascar où 90% ont disparu. Les scientifiques continuent leur étude notamment pour savoir si cette adaptabilité pourrait perdurer dans le temps.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !