Ouvriers dans l’Eure : ils empochent un magot en lingots d’or

Dans l’Eure, trois ouvriers ont empoché un magot en lingots d’or après l’avoir découvert dans un jardin. La valeur avoisinerait les 900 000 euros.

Des lingots d'or
[/media-credit] Des lingots d’or
Dans l’Eure, c’est une histoire insolite qui s’est déroulée dans un petit village. Une mère de famille et son mari réalisaient des travaux pour niveler un jardin et une surprise de taille s’est glissée dans leur quotidien. Les ouvriers mandatés sur les lieux pour effectuer les travaux ont creusé le terrain et ils ont découvert un magot en lingots d’or. Toutefois, au lieu de le restituer aux propriétaires du jardin, ils ont préféré le prendre et la valeur serait estimée à près de 900 000 euros.

Ils découvrent un butin de 900 000 euros

Lorsqu’ils ont creusé, les ouvriers de l’Eure ont découvert des bocaux qui contenaient 16 lingots d’or d’un kilo. Ces derniers selon une information de Paris Normandie étaient accompagnés de 600 pièces d’or de 20 dollars US. Au vu des caractéristiques du butin, le magot aurait pu être enfoui dans ce jardin lors de la Seconde Guerre mondiale. Conscients de la valeur de cet ensemble, les ouvriers ont tenté d’obtenir de l’argent en le remettant à un collectionneur de monnaie. Toutefois, lorsque des chèques ont été émis en échange du butin, les forces de l’ordre ont été interpellées par cette somme d’argent.

Ils sont jugés pour le vol d’un magot en lingots d’or

Un signalement du Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits Financiers Clandestins a été émis et il a permis de retrouver selon le journal les ouvriers. Lorsqu’ils ont été convoqués chez les gendarmes, l’un des ouvriers a fait part de cette histoire en reconnaissant les faits. Âgés de 20, 33 et 40 ans, ils seront prochainement jugés par la justice pour cette affaire avec comme chef d’accusation : « vol en réunion ». La loi française évoque ce cas de figure et lorsqu’une personne trouve un butin, il est indispensable d’effectuer un partage. Par conséquent, les ouvriers auraient eu l’occasion selon la loi d’en avoir la moitié et la seconde moitié aurait été remise au propriétaire du terrain. La mère de famille a révélé au journal qu’elle leur avait précisé « sur le ton de la plaisanterie, si vous trouvez un trésor, vous me le dîtes ».

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Araignée

Une araignée particulièrement dangereuse sème la panique en France

En effet, cette espèce sévit principalement aux Etats Unis. Cette araignée est plutôt solitaire, elle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *