Accueil / Insolite / Le piment rouge aurait la capacité de soigner nos artères

Le piment rouge aurait la capacité de soigner nos artères

Le piment rouge est utilisé en cuisine depuis plus de 7000 ans, il doit bien y avoir une raison à cela. On peut l’adjoindre à un plat sous forme de poudre, séché ou frais. C’est une source de plusieurs vitamines, il prévient de certains cancers et autres maladies cardiovasculaires. Il aurait aussi les moyens d’améliorer le métabolisme alors qu’il combat les troubles hépatiques. Toutes ces vertus sont méconnues, on lui reconnait surtout son goût piquant, on oublie qu’il peut aussi nous apporter de nombreux bienfaits. Le piment est aussi utilisé au jardin comme répulsif contre les souris, les lapins, les écureuils. Il apparaît comme un aliment santé, des perspectives intéressantes s’ouvrent sur ce produit.

Des piments rouges

Le piment a la mauvaise réputation de transformer notre palais en brasier

Une étude a duré plus de 18 ans sur plus de 16.000 américains, tous ont rempli un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires, sur leur santé. Les résultats ont été publiés dans la revue Plos One. Les conclusions de cette longue enquête pourraient peut être faire évoluer l’utilisation de ce produit. Les scientifiques ont pu relever que les participants ayant mangé pimenté avaient tendance à être plus jeune, de sexe masculin, leur taux de cholestérol est plus bas ainsi que celui de mortalité inférieur de plus de 13%. La raison de ces bons résultats n’est pas encore très claire pour les chercheurs, ils supposent que le principe actif du piment, la capsaicine serait la responsable. Cette molécule jouerait un rôle sur les mécanismes qui préviendraient l’obésité, des propriétés antimicrobiennes seraient également mises en évidence. Des recherches supplémentaires vont être nécessaires afin de mieux comprendre le lien bénéfique du piment rouge sur l’organisme.

Le piment serait originaire de la Bolivie

Il s’est rapidement étendu à l’Amérique du sud grâce à l’action des oiseaux. Christophe Colomb l’a ramené de ses voyages, il l’a introduit en Europe, il a alors rencontré un vif succès remplaçant aisément le poivre qui était à cette époque hors de prix. Aujourd’hui, le piment est l’épice la plus consommée au monde notamment dans les régions chaudes : l’Asie, le Mexique, les Caraïbes. En Europe, sa consommation se développe doucement grâce à l’attrait des produits exotiques. Le piment d’Espelette est la seule épice qui a été introduite en France bénéficiant d’un classement AOC, c’est un composant essentiel de la cuisine Basque. A partir du mois de septembre, les guirlandes de piments envahissent les façades, les balcons du village d’Espelette, une tradition pittoresque.

Des piments rouges, Pixabay – Hans

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sommeil

Sommeil : partager son lit n’est pas vraiment une bonne idée pour la qualité

Le sommeil est indispensable au développement cérébral, limiter son temps expose la personne à des …

Réagissez !