Accueil / Insolite / Pipi nocturne : une technique pour lutter contre cette envie

Pipi nocturne : une technique pour lutter contre cette envie

Le sel et ses nuisances, plus personne ne peut actuellement les ignorer. Il nuit gravement à la santé cardiovasculaire, à celle du cerveau, des reins. L’excès peut faire grimper votre tension artérielle. Aujourd’hui, il serait aussi responsable de nombreuses levées au cours de la nuit pour uriner. Bien sûr, il n’est pas question du jour au lendemain d’arrêter le sel sauf si un régime est prescrit par un médecin. Notre corps en a besoin pour réguler la tension, il aide les muscles, les nerfs à bien fonctionner. Selon les recommandations des médecins, 2300 mg de sel par jour sont utiles à notre organisme soit une petite cuillère à café.

Sel

Manger trop salé favoriserait l’envie d’uriner la nuit

La plus simple des façons pour contrôler son apport en sel, c’est de le remplacer par les épices, les aromates, les herbes, éviter aussi les plats préparés industriels, plus de 77% de la consommation de sel provient de ce genre de produits y compris ceux de la restauration collective. Le sel de table ne représente que 5% de cette consommation. De nombreuses personnes se lèvent fréquemment au cours de la nuit, certaines car elles n’arrivent pas à dormir pour différentes raisons, d’autres pour uriner. Une nouvelle étude met en cause le sel, il aurait comme conséquence directe une envie de faire pipi plus importante, le sommeil est alors perturbé à maintes reprises.

La fréquence d’uriner la nuit diminue avec une réduction de la consommation de sel

L’étude a été menée au Japon sur plus de 321 personnes âgés de 64,3 ans en moyenne, tous étaient atteints de Nycturie (elle conduit les patients à se lever très souvent pour uriner), un impact certain sur la qualité de sommeil, ce trouble touche plus d’une personne sur deux après 60 ans. Les résultats ont été publiés dans le BMJ, également présentés au congrès de la société européenne d’Urologie qui se déroule à Londres. Tous les participants avaient une consommation particulièrement importante de sel durant plus de 12 semaines, ils ont du revoir leur manière de s’alimenter. Les taux ont été régulés. A l’issu de ce test, plus de 223 participants sont parvenus à réduire leur consommation de sel passant de 10,7 à 8 grammes, la fréquence d’uriner à été diminuée de 2,3 à 1,4 fois. Les auteurs de cette étude ont également remarqué que les même participants urinaient moins la journée lorsqu’ils consommaient moins de sel. Pour se garder en bonne santé, il faut avoir la main légère sur le sel.

Sel, Pixabay – LoggaWiggler

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Grillon

Des insectes au menu, sommes-nous prêts pour ce genre d’alimentation, la découverte sera-t-elle plus forte que le dégoût ?

Nous préparons tous nos repas, ferons-nous bientôt un gâteau avec des sauterelles grillées, des larves, …

Réagissez !