Accueil / Insolite / Tinder : des dons d’organes orchestrés sur l’application

Tinder : des dons d’organes orchestrés sur l’application

L’application Tinder et le don d’organe, existe-t-il un lien ? Apparemment la réponse serait non et pourtant, cette application de rencontres s’est associée au système de santé britannique afin de sensibiliser les plus jeunes aux dons d’organes. Ce partenariat qui a priori n’a rien en commun avec cette plate-forme célèbre de rencontres par géolocalisation sur smartphone aurait pour but d’inciter la jeunesse à se mobiliser pour les dons d’organes ou tout du moins de les faire réfléchir entre deux rendez-vous.

Cette campagne touche principalement les 18-35 ans, Tinder est une application de réseau social, elle a été créée en 2012 par quatre Américains. L’application est gratuite pour les moins de 18 ans et quant aux autres, les prix peuvent varier. Tinder est une manière amusante de faire des rencontres nouvelles à deux pas de chez soi. Le système de santé (NHS) le national Health System, vient d’établir un lien entre l’application et le don d’organes, lorsqu’ils navigueront, ils pourront entre deux profils se voir proposer une inscription au registre des donneurs d’organes.

Sur Tinder, la sensibilisation au don d’organes est au rendez-vous

Au Royaume-Uni, plus de 7000 personnes sont en attente d’un don d’organe, 6000 malades sont décédés au cours des dix dernières années faute d’avoir pu être greffés. Dans ce pays, plus d’un tiers de la population est enregistré comme donneur potentiel, ceci est une déclaration de la directrice des dons d’organes et des transplantations au NHS relayée par Femmes Actuelle.

L’application Tinder pourrait-elle proposer la même chose en France?

Cette initiative pourrait inspirer la France, la nouvelle loi de santé prévoit de faire de toute personne majeure un donneur présumé consentant, si cette mesure est validée le 17 décembre prochain par l’Assemblée nationale, les familles ne seront plus concertées pour connaitre l’avis du défunt. On peut refuser de donner ses organes, il suffit de s’inscrire en affirmant son opposition auprès de l’agence de la Biomédecine. 20.000 personnes étaient inscrites sur la liste d’attente pour un don d’organe en 2014.

Tinder, Pixabay – Global Panorama

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Tomates

Deux nouvelles variétés de tomates seront très bientôt dans nos assiettes !

Lorsque l’on sait qu’en France, la production de tomates s’élèvent à plus de 600.000 tonnes …

Réagissez !