Accueil / Insolite / Un chien sauve sa maîtresse du cancer grâce à des câlins

Un chien sauve sa maîtresse du cancer grâce à des câlins

Un cancer du sein a été détecté par un labrador. Les chiens comme tout le monde le sait ont un odorat très développé, en effet leur capacité est environ 100.000 supérieurs à celle de l’être humain. Les chiens sont capables de flairer un problème de santé, plusieurs cas ont été déjà signalés par le passé et cette fois, c’est une retraitée qui a été sauvée grâce à la perspicacité de son chien.

Labrador
Labrador / Crédit Photo : Pixabay – bhumann34

La « période rose » a débuté depuis déjà quelques jours, de partout sont organisées des manifestations pour combattre et informer sur le cancer du sein. Depuis plus de cent ans, tous les chercheurs et les médecins se mobilisent pour diagnostiquer de plus en plus tôt la maladie, pour détecter les cellules cancéreuses et pour améliorer la prise en charge des femmes, 49.000 patientes de tous les âges sont touchées chaque année, 1 femme sur 9 sera concernée au cours de sa vie, 86% des patientes sont en vie, 5 ans après le diagnostic. Aujourd’hui nous sommes en présence d’un cas très particulier. Le labrador noir appelé Paddy a su reconnaître avec son flaire que sa maîtresse souffrait d’un problème de santé, il lui a sauvé la vie et cette Britannique de 62 ans peut dire un grand merci à son compagnon.

Le chien détecte un cancer du sein sur sa maîtresse

Les faits ont débuté après une période de congé, la sexagénaire est rentrée chez elle et elle a été accueillie par son chien avec beaucoup de gentillesse. Cette retraitée a raconté à BBC News que le comportement de son labrador avait changé, il était devenu très collant, il se frottait tout le temps sur sa poitrine et il l’a fixait dans les yeux avec insistance. La maîtresse du chien a compris qu’il se passait quelque chose d’inhabituel, elle est allée consulter un médecin et les examens qui ont suivi ont révélé une tumeur cancéreuse au sein à l’endroit même où le chien se frottait longuement.

Le labrador a permis d’éviter une chimiothérapie

La retraitée a été prise en charge très rapidement et au vu de ce dépistage très précoce, elle a pu échapper à la chimiothérapie, elle a été opérée jeudi dernier et les médecins sont très confiants sur son état de santé. Les animaux ont un sixième sens, ils perçoivent des choses que les humains ne sentent pas, les chiens renifleurs sont capables de détecter de nombreux cancers, pour celui de la prostate, le flaire du chien est plus performant que les tests en laboratoire. La relation qui existe entre l’homme et l’animal est essentielle pour ce genre de performance, ce qui a été le cas pour ce labrador et cette retraitée.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

L’haleine d’un patient est essentielle pour diagnostiquer les maladies

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques savent qu’il est tout à fait possible …

Réagissez !