Anticiper le moment où les parents vont vieillir n’est pas toujours facile et trouver des solutions d’hébergement adaptées l’est encore moins. C’est pour cela que les maisons intergénérationnelles connaissent autant de succès aujourd’hui. Les promoteurs immobiliers l’ont d’ailleurs bien compris et proposent de nombreux programmes d’habitations de ce type. Mais si déménager est parfois impossible, que ce soit pour des raisons d’organisation ou budgétaires, il y a une autre issue à laquelle il est intéressant de songer : l’aménagement de sa propre maison. Voici quelques suggestions pour vous donner des idées de transformation possibles.

Agrandir une maison déjà existante

Une solution intermédiaire à la construction complète d’une maison pouvant accueillir sous le même toit différentes générations, parfois jusqu’à trois, consiste à créer une extension. Celle-ci peut-être directement mitoyenne ou si la taille du terrain le permet, se situer à proximité.

Cette dernière solution consiste donc à construire entièrement une nouvelle maison mais avec une taille plus petite, tout en la concevant de manière adaptée à une personne vieillissante : pas d’étage, le moins de marches possible, de larges espaces de circulation et une salle de bain attenante à la chambre.

Pour cela, il est conseillé de prendre exemple sur des habitations déjà existantes, et de visiter par exemple une maison bigénérationnelle dans les Laurentides pour se rendre compte des multiples possibilités et des spécificités de l’aménagement intérieur.

Si l’on se décide pour agrandir son logement, il faut être disposé à vivre un certain temps dans les travaux même si ceux-ci ne deviendront réellement problématiques qu’au moment de la jonction entre les deux parties par le percement d’une cloison si l’on souhaite une circulation intérieure menant de l’une à l’autre.

Aménager une maison pour la transformer

Pour qu’une maison devienne adaptée à un usage bigénérationnel, il faut réfléchir à l’autonomie de la personne qui va être accueillie. Pour que l’intégration se passe bien, il faut en effet que le parent vivant sous votre toit se sente réellement chez lui.

Cela implique donc de prévoir une cuisine, ou un espace permettant de préparer un repas, une sortie indépendante, une salle de bains communiquant directement avec la chambre et une partie réception.

Dans le cadre d’une rénovation, il est vraiment conseillé de faire appel à un architecte qui saura optimiser l’espace existant.

Il peut aussi être intéressant d’aménager des espaces non exploités comme le grenier ou le sous-sol pour y loger un autre membre de la famille et récupérer ainsi de la superficie ailleurs.

Un sous-sol peut en effet facilement être transformé en chambre pour un adolescent et un grenier en dortoir pour plusieurs enfants.

Bien sûr, il faut aussi être disposé à effectuer certains sacrifices mais il ne faut pas perdre de vue que les travaux de transformation d’une maison en habitation bigénérationnelle représente un atout en cas de revente car il s’agit de produits très recherchés.

L’investissement réalisé sera donc aisément rentabilisé tant par l’usage direct que par une plus-value lors d’une revente.