Accueil / Médicaments / Acide folique : un excès de consommation est nocif pour le système immunitaire

Acide folique : un excès de consommation est nocif pour le système immunitaire

En hiver, l’acide folique fait parfois partie des cocktails ingurgités pour tenter de garder la forme. Une étude tire la sonnette d’alarme, car une consommation excessive aurait l’effet inverse sur le système immunitaire.

Avec les maux de l’hiver comme la gastro-entérite ou la grippe, certains n’hésitent pas à prendre des vitamines pour limiter les carences et obtenir un petit coup de fouet. Des consommateurs ne semblent pas être raisonnables avec par exemple l’acide folique et les conséquences obtenues ne seraient finalement pas celles escomptées. Généralement, cette vitamine B9 est ingurgitée pour lutter contre l’anémie ou la dépression qui sera bientôt identifiée à l’aide d’un bracelet connecté.

L’excès d’acide folique perturbe les lymphocytes Natural Killers

La Tufts University s’est donc penchée sur cet acide folique et les conclusions de l’étude sont assez surprenantes. Généralement, nous avalons des vitamines pour bénéficier d’un point positif, mais dans ce cas de figure, lorsque la consommation est trop importante, le système immunitaire réagit d’une façon surprenante. Ce dernier est diminué et nous sommes ainsi plus sensibles aux différentes infections. Cet apport élevé aurait une incidence sur la mobilisation des lymphocytes Natural Killers qui serait moins importante. L’information est donc à retenir, car l’acide folique est souvent prescrit aux femmes enceintes.

Ne pas dépasser 200 microgrammes d’acide folique par jour

Les effets de cette vitamine B9 sur la santé sont multiple, car en parallèle de la grossesse, de la dépression et de l’anémie, elle peut aussi avoir un effet freinateur pour les déficits cognitifs et elle serait susceptible de lutter contre le cancer. L’acide folique est donc intéressant pour l’organisme, mais la consommation doit rester raisonnable. Il est tout de même assez présent dans le quotidien, car les adeptes des compléments alimentaires sont 35% à en prendre. Généralement, la dose normale est de 200 microgrammes par jour et il ne faut pas la dépasser, sauf pendant la grossesse, car la dose est de 600 microgrammes.

Compléments alimentaires, Pixabay – MelSi

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médicaments

Les traitements de la maladie de Crohn pourraient augmenter le risque de lymphome

La maladie de Crohn est en progression ces dernières décennies. En France, plus de 120.000 …

Réagissez !