Accueil / Médicaments / Vioxx : l’affaire de l’anti-inflammatoire refait surface en France avec une plainte

Vioxx : l’affaire de l’anti-inflammatoire refait surface en France avec une plainte

Le Vioxx est un médicament qui a connu un véritable scandale, mais l’affaire ne semble pas entérrée à jamais puisqu’elle revient sur le devant de la scène. Une nouvelle plainte vient d’émerger et de relancer le débat sur ce médicament.

Le Vioxx est persona non grata depuis octobre 2004

Les internautes sont sans doute nombreux à ne jamais avoir entendu parler du Vioxx. Ce médicament a pourtant fait l’objet d’un retrait de la commercialisation il y a une douzaine d’années. A cette époque, il était vivement critiquée ainsi que pointée du doigt à cause des effets secondaires engendrés. Généralement, il était prescrit pour traiter l’arthrose ou encore la polyarthrite rhumatoïde chez l’adulte. Avec son principe actif, le Rofécoxib, il est répertorié dans la classe thérapeutique des anti-inflammatoires, mais depuis le 1er octobre 2004, il est impossible d’obtenir une boîte qui bénéficiait à l’époque d’un remboursement à 65%.

En France, une plainte a été déposée contre l’anti-inflammatoire

Après plusieurs années de silence, le Vioxx refait parler de lui à cause d’une plainte déposée à Paris, c’est la première fois en France qu’il est pointé du doigt de cette façon comme le mentionne l’information du Parisien. Par contre, lorsqu’il a fait l’objet d’une annulation en 2004, il était soupçonné d’être le responsable de plusieurs milliers de décès sur le sol américain. Selon les données de Pourquoi Docteur, ce sont près de 500 000 personnes en l’espace de 4 ans qui ont pu obtenir une prescription. Un an avant son retrait du marché, il était tout de même le 10e médicaments avait un taux de remboursement confortable octroyé par la Sécurité sociale.

Aucun caractère dangereux n’a été identifié pour la France

Officiellement, aucun décès n’a été lié à Vioxx, ce sont apparemment des suspicions. Toutefois, les associations sont convaincues que des cas suspects ont été identifiés à la suite de la prise de ce médicament. L’avocat qui a déposé une plainte a précisé à Metronews son étonnement, il se demande comment un tel médicament ne peut pas être considéré comme dangereux sur le sol français au vu des décès référencés. Ce caractère n’a jamais été établi malgré les quelques expertises mises en place.

Médicaments, Pixabay – dertrick

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médicaments

Gaspillage de médicaments : une plateforme collaborative pour leur offrir une 2e vie

Les Français se sentent de plus en plus concernés par le gaspillage, les médicaments font …

Réagissez !