LOADING

Type to search

20.000 euros, c’est le prix qu’une mère de famille Italienne a déboursé pour adopter illégalement un enfant

8 mois ago
Share

Cette mère de 35 ans devra répondre de ses actes devant la justice de son pays, en effet, elle n’a pas hésité à adopter une petite fille Roumaine pour la somme de 20.000 euros. Cette femme a simulé une grossesse durant plusieurs mois. Après l’avoir adopté illégalement, elle a rendu l’enfant quelques jours plus tard  à sa mère biologique car la petite était métis. Elle n’a pas pu expliquer à ses proches la couleur de peau de celle-ci.

Euros

L’adoption, un chemin difficile pour de nombreuses familles

On considère qu’il y a adoption illégale lorsque l’on peut se procurer un enfant en moyennant de l’argent, sans passer par la case agrément, avec quelques dollars par des intermédiaires douteux, l’enfant devient alors une marchandise. Pour de nombreux parents en quête de famille, il est bien souvent long, pénible, décourageant le chemin de l’adoption. Parfois, des mères en situation d’extrême précarité n’hésitent pas à se séparer de leurs enfants pour un peu d’argent. Le désir peut favoriser de véritables trafics de bébés. Il existe également des réseaux clandestins qui pour une somme d’argent conséquente proposent des enfants à des parents européens, américains, japonais. En France, de nombreux parents attendent désespérément une proposition d’adoption, plus de 20.000 candidats.

Qui peut adopter vraiment, sous quelles conditions ?

En France, l’adoption est ouverte à toute personne de plus de 28 ans, mariée ou non, vivant seule ou en couple. En principe l’adoptant doit avoir plus de quinze ans que l’enfant qu’il veut adopter. Il faut avoir obtenu l’agrément délivré par le président du conseil général. L’adoption qui auparavant était confidentielle, aujourd’hui, elle explose, en plus de 15 ans, le nombre de couples ayant fait une demande a doublé.  Lorsque vous avez franchi la barrière des papiers à fournir, vous recevez la visite plusieurs fois d’un travailleur social à domicile, d’un psychologue. L’agrément sera alors accepté ou refusé, 10% des candidatures sont rejetées chaque année. Adopter un enfant est plus difficile qu’adopter un bébé venant de l’étranger. Cela peut être une aventure formidable mais elle est aussi éprouvante, décourageante, il ne faut pas hésiter à se faire aider par des associations. La persévérance peut être à l’origine d’un grand bonheur, celui de l’arrivée d’un enfant.

Euros, Pixabay – Pexels

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *