LOADING

Type to search

Les Amish vivent plus longtemps, en meilleure santé, ont-ils trouvé le secret de la longévité ?

4 semaines ago
Share

Les Amish sont apparus en Alsace à la fin du XVIIe siècle au sein de la communauté Anabaptiste. Cette population de nature pacifique ont été impitoyablement persécutés. Ils ont été accueillis à Strasbourg puis dispersés dans toute la région. Certains ont été emprisonnés à Riquewihr. A la fin du XVIIe siècle, la répression se calme, la doctrine se propage. Aujourd’hui encore, ils vivent retirés de la société moderne, leur existence est pourtant très active. Bien que né en Europe, les seules communautés Amish existantes sont actuellement établies aux Etats-Unis dans deux états l’Ohio, l’Indiana.

Ferme

Vivre comme un Amish n’est pas facile, les contacts avec le monde extérieur sont rares surtout pour les femmes qui doivent rester à la maison pour élever les nombreux enfants

Ils parlent un dialecte Germano-Danois assez proche du Suisse Allemand, de l’Alsacien. La vie des Amish est basée essentiellement sur la lecture, l’application des enseignements du nouveau testament. Ils s’habillent avec des couleurs foncées, les hommes se laissent pousser la barbe dès leur mariage. Leur idéal de vie : la modestie. Ils n’ont pas de sécurité sociale, ils ne cotisent pas pour la retraite. Les familles ont très souvent de nombreux enfants. En général, les Amish ne votent pas, ils ne participent pas au service militaire. Ils ont encore de nos jours comme moyen de locomotion des calèches, les travaux des champs se font à l’attelage, pas de tracteurs. La vie des Amish demandent d’importants efforts physiques, ils privilégient la médecine traditionnelle, ils connaissent très peu l’obésité.

Certains membres de la communauté Amish posséderaient un gène mutant qui ferait rêver bon nombre d’entres nous

Il permettrait de réduire le vieillissement, il combattrait également les maladies cardiovasculaires. Vivre très longtemps en bonne santé, c’est le rêve de tous les hommes mais parfois il est bien difficile d’atteindre cet objectif pourtant une communauté s’en approche. Des chercheurs de l’université Northwestern aux Etats-Unis a étudié une population Amish qui vit dans l’Indiana. Les scientifiques ont découvert que les hommes les plus âgés soit 43 personnes sur 177 membres étaient porteurs d’une version modifiée du gène Serpine 1, la conséquence, une vie prolongée de plus de 10 années. Leur profil est également plus sain, ils souffrent moins de diabète, de troubles cardiovasculaires que ceux sans cette variation génétique. Fermiers, artisans, tisserands, leur vie est simple, ils marchent beaucoup, ils sont à l’écart de la société de consommation. Pour vivre plus longtemps en meilleure santé, faut-il revenir à l’essentiel, oublier le tumulte de la vie trépidante ? Ils ont peut être trouvé la clé de la longévité.

Ferme, Pixabay – 12019

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *