Accueil / Actualités / Assurance maladie : la proposition choc de la caisse nationale

Assurance maladie : la proposition choc de la caisse nationale

Comme tout le monde le sait, l’assurance maladie va mal dans notre pays, les abus de toutes ces années ont fait qu’aujourd’hui les malades doivent payer la note de leurs aïeuls et des médecins trop laxistes. D’ici 2016, elle voudrait économiser plus de 715 millions d’euros.

Carte Vitale
Carte Vitale / Crédit Photo : Pixabay – Greudin

C’est un pari difficile à atteindre et pourtant ! Le gouvernement a un objectif, la baisse des dépenses de santé de 3,4 milliards d’euros pour 2015, les députés ont voté cette baisse de principe en vue de la croissance. Il faut donc s’attendre à ce que l’année prochaine soit encore plus difficile, l’effet d’économie va obligatoirement s’étendre. La caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) vient de faire des propositions, elles vont être étudiées par le gouvernement pour qu’il puisse rédiger le projet de loi final. Les Échos se sont procurés ce rapport des plus restrictif.

L’assurance maladie dévoile sa proposition pour économiser

La prévention des maladies lourdes ne serait plus prise en charge, elle permettrait de faire des économies  substantielles d’environ 32 millions d’euros dès l’année prochaine. La CNAM propose de réduire encore les séjours à l’hôpital et accroître l’accompagnement au domicile avec des soins adaptés de plus en plus performants, 171 millions d’économies, les principaux séjours visés sont ceux pour la maternité, l’opération de la hanche et du genou, la caisse insiste également sur la généralisation des médicaments génériques, 39 millions d’euros.

L’assurance maladie demande qu’un tri sélectif soit réalisé dans les traitements

Elle propose également de mieux accompagner les médecins en cas de prescription d’arrêts maladie, l’apnée du sommeil est aussi à améliorer, les examens biologiques, il faudrait en diminuer le nombre, ne plus le faire qu’en cas de réelle nécessité. Il faudrait que les médecins ciblent mieux les médicaments prescients en particulier pour les diabétiques, ne pas aller forcément vers les innovations, trop coûteuses, les nouveaux traitements contre le cancer arrivent en masse, il faut absolument qu’un tri soit effectué.

Toutes ces restrictions prescrites par la CNAM relayées par Le Figaro peuvent-elles réduire la dette ? Une chose est certaine, les malades devront se serrer d’avantage la ceinture en ce qui concerne les soins, les séjours hospitaliers et les arrêts de travail, les contrôles vont être fréquents.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !